CNFM : Pour une bonne représentation des femmes au sein du gouvernement



Jacaranda

« L’égalité hommes-femmes en marche : rétro et perspectives », tel a été le thème choisi par le Conseil National des Femmes de Madagascar (CNFM) et l’EISA Madagascar pour marquer l’élection de 30 femmes à l’Assemblée nationale. Ce qui constitue un pas dans l’avancée vers l’égalité hommes-femmes. Ce qui fait un taux de 20% de femmes au sein de cette Institution, contre un plafond de 10% jusqu’ici. Mais également 3 femmes sur 6 vice-présidents. Selon la vice-présidente du CNFM, Mireille Rabenoro, il devrait  y avoir une bonne représentation des femmes, au sein du nouveau gouvernement et des instances de décision. Tout en signalant au passage que le gouvernement d’Omer Beriziky comprenait 9 femmes et que c’est déjà mieux. L’idée est d’inciter le prochain Premier ministre à faire au moins aussi bien.

Equilibre du genre. D’autres personnalités marquantes de la Transition du point de vue de l’équilibre du genre. Le ministre chargé du Travail et Lois Sociales, Tabera Randriamanantsoa, pour avoir changé la législation sur l’âge de la retraite dans le secteur privé, a été discriminatoire en ce sens qu’il était de 55 ans pour les femmes et de 60 ans pour les hommes. La présidente de la CENI-T, Atallah Béatrice, pour avoir favorisé une plus  grande participation des femmes aux processus électoraux, notamment en dressant une liste des électeurs-trices par district et par sexe, ce qui n’a jamais été fait.

Dominique R.

Share This Post