CENI-T : 56% des financements assurés par l’Etat Malagasy



Jacaranda
La présidente  Atallah Béatrice et les membres du bureau de la CENI-T lors de l’atelier d’Ampefy.
La présidente Atallah Béatrice et les membres du bureau de la CENI-T lors de l’atelier d’Ampefy.

La Commission Electorale Nationale Indépendante pour la Transition a terminé hier à Ampefy la première phase de son bilan postélectoral pour évaluer la performance de ses activités depuis 2012. Cette retraite de quatre jours a réuni les 47 membres de l’administration électorale au niveau central. « C’est une grande première pour une institution malgache, dont le financement est assuré en majorité par l’Etat à 56%… Cela nous permet aussi de dégager des perspectives pour toutes les futures élections à Madagascar ; Cela permet à l’institution qui administre les élections de rendre compte de ses activités aux électeurs et citoyens malgaches. », a déclaré avec satisfaction le vice-président de la CENI-T Ndriana Mamy Ralaiariliva.

163 unités. Pour sa part, le Professeur Andrianaivo Ravelona Rajaona, expert de l’OIF et co-animateur de l’atelier, a rappelé les principes directeurs de l’exercice : « Il est essentiel que les membres de la CENI-T puissent partager leur expérience sans tabous, ni récrimination et en toute objectivité. Notre objectif est de faire une revue de l’ensemble des activités électorales depuis 2012, et nous sommes bien engagés. » La première phase du bilan de la CENI-T sera suivie d’une rencontre similaire au CCI Ivato, regroupant les représentants des 163 unités composant les démembrements régionaux (22) et des districts, les 24 et 25 février. La CENI-T et ces derniers se retrouveront en séance commune le 26 février, avant d’accueillir lors d’un bilan externe les autres parties prenantes du processus électoral, les 27 et 28 février. Les bailleurs de fonds et observateurs internationaux y seront présents et dévoileront leurs recommandations techniques pour discussion avec les Commissaires et les membres du Secrétariat exécutif.

Recueillis par RAJAOFERA Eugène

Share This Post