Tabera Randriamanantsoa : « Le CRN devrait supplanter le FFM »



Jacaranda

Le Comité pour la Réconciliation Nationale (CRN), par le biais de Tabera Randriamanantsoa, persiste et signe sur l’importance de la réconciliation nationale. L’ancien ministre de la Fonction Publique estime même que le CRN devrait supplanter le FFM.  Etant donné, a-t-il dit, que le premier a bien existé avant le second (en 2002), et que c’est la Feuille de route qui a été à l’origine du FFM. « Il doit disparaître également vu que la Transition arrive à son terme », a-t-il fait remarquer. L’ancien ministre de la Fonction Publique lance aussi un appel à l’endroit du nouveau président de la République. « Désignez le Premier ministre et vos proches collaborateurs ».

Un manifeste. Par ailleurs, Tabera Randriamanantsoa a annoncé, hier, à l’Espace Kintana à Mahazoarivo que le CRN va sortir un manifeste très prochainement. A cet effet, les représentants du CRN au niveau des six provinces vont se réunir au dit Espace durant deux jours (hier et aujourd’hui). Mais ce qui a un peu frappé dans les déclarations de ce membre du CRN lorsqu’il dit : « Nous ne sommes pas encore une Nation ». On ne sait pas vraiment où est-ce qu’il voudrait en venir ? Dans tous les cas, il y aurait peut-être de plus amples explications dans le manifeste que le CRN aurait l’intention de sortir. Notons que la journée d’hier a débuté par un culte œcuménique. Et qui a vu la présence du professeur Paul Rajaonarivelo, du Gal Ferdinand Razakarimanana et de Norbert Razafimbelo.

Dominique R.

Share This Post