Raymond Ranjeva : « Le fond des problèmes c’est la Constitution de 2010 »

A l’issue de la Session spéciale organisée hier par la Section Sciences morales et Politiques de l’Académie malgache, le Professeur Raymond Ranjeva a émis son point de vue concernant la situation politique actuelle. « Nous avons déclaré depuis 2010 que cette Constitution qui a été taillée pour justifier le coup d’Etat de 2009, ne constitue pas une solution à la crise », a-t-il annoncé. En effet, l’ancien vice-président de la Cour internationale de Justice estime que le fond des problèmes actuels c’est cette Constitution. Selon ses dires, depuis toujours, chaque changement de Constitution à Madagascar a servi aux dirigeants pour faire pression sur ceux qui ont été écartés du pouvoir. Il a cité comme exemple typique la Constitution de 2010 qui a été taillée pour défendre les intérêts des putschistes. Le Professeur Raymond Ranjeva pense d’ailleurs qu’afin de débloquer la situation, on devrait réétudier cette question. Il a toutefois déclaré qu’un nouveau référendum constitutionnel n’est pas la priorité du moment. Pour ce qui est du retour au pays de l’ancien président, Marc Ravalomanana, l’ancien ministre de la Justice n’en est pas contre. « Sa condamnation a été prononcée durant son absence. Par ailleurs, prononcer une condamnation est une chose mais l’appliquer en est une autre », a-t-il soutenu. Une manière de justifier le retour annoncé du président en exil.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication