Réunion du GIC-M à Tana : Un haut responsable américain et des représentants de la SADC attendus

Joaquim Chissano et consorts seraient de retour à Madagascar.
Joaquim Chissano et consorts seraient de retour à Madagascar.

La Communauté internationale fera l’évaluation de la situation à Madagascar deux mois après l’investiture du nouveau président Hery Rajaonarimampianina.

Le Groupe International de Contact sur Madagascar refait surface. Et ce au moment où le président Hery Rajaonarimampianina aurait la difficulté dans la nomination de son Premier Ministre. En effet, le GIC-M tiendra une importante réunion à Antananarivo vendredi prochain. Une réunion qui est en fait le rendez-vous de la grande famille de la Communauté Internationale qui a apporté sa contribution au processus de sortie de crise à Madagascar. D’après nos sources, la SADC sera représentée à cette réunion du Groupe International de Contact sur Madagascar. Reste à savoir si les Joaquim Chissano, Leonardo Simao ou d’autres Mozambicains seraient présents au rendez-vous. Ce qui est jusqu’ici sûr, c’est que le sous-secrétaire d’Etat adjoint américain pour les Affaires Africaines Robert Jackson assistera à la rencontre. Ce haut responsable américain effectuera une visite officielle dans la Grande Ile à partir de demain. En fait, la réunion du GIC-M qui serait une réunion d’évaluation pourrait accélérer l’évolution de la situation à Madagascar.

48h de consultations individuelles. Revenant à la nomination du futur Premier Ministre, 48 heures sont passées depuis le retour au pays du président de la République sans que le nouveau locataire de Mahazoarivo soit nommé. Le président Hery Rajaonarimampianina n’a pas encore réuni les principales forces politiques concernées dont la PMP (Plate-forme pour la Majorité Présidentielle) et le Mapar de l’ancien président de la transition Andry Rajoelina. Par contre, depuis son retour, le président reçoit individuellement à Ambohitsorohitra. Hery Rajaonarimampianina consulte des individus qui peuvent lui donner des idées ou des conseils sur le profil du futur chef du gouvernement.  D’après nos sources, ces rencontres individuelles s’inscrivent déjà dans le cadre des consultations en vue de la formation du futur gouvernement. A rappeler que le nouveau président a promis un gouvernement d’ouverture et d’union nationale. Choix pour laquelle la communauté internationale a également opté pour un vrai apaisement politique vu que le nouveau président a été élu démocratiquement, certes, mais certains faits étaient contestés et contestables.

RAJAOFERA Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication