Techniciens de l‘Education : Pour un Ministre technocrate

Soucieux de l’importance des valeurs de l’Education, les techniciens du Ministère de l’Education nationale, regroupés au sein de la Plate-forme des Syndicats des techniciens de l’Education à Madagascar proposent la mise en place d’un Ministère à part entière pour s’occuper de l’Enseignement général, de l’Enseignement technique et de la Culture. « Des domaines importants pour le développement ». Au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue hier à Ambohijatovo, les membres de ce Syndicat ont avancé un profit de ministrable. Pour eux, l’Education a besoin d’une personnalité disposant des expériences et de savoir-faire nécessaires et connaissant très bien, à la fois le domaine de l’Education de base et celui de l’Enseignement supérieur. Ainsi, pour la formation du gouvernement, « les techniciens ne devraient pas être mis à l’écart ». Le futur ministre de l’Education devrait donc être quelqu’un qui dispose d’une vision élargie et pouvant s’entendre avec le président de la République, quelqu’un qui a déjà fait ses preuves tant au niveau de l’enseignement public que privé ; quelqu’un qui peut s’engager à éradiquer la corruption dans le secteur ; mais aussi et surtout, un « Raiamandreny » qui n’a jamais été lié à la politique-politicienne. L’objectif serait de parvenir à l’amélioration de la qualité de l’Education. Hier, les Rakotomalala Dera, Rakotoarisoa Victor James, Randrianjanahary Alexandre et consorts ont lancé un appel à l’endroit du président de la République, Hery Rajaonarimampianina afin de nommer un ministre technocrate. Ils envisagent de rencontrer prochainement le président.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication