Christine Razanamahasoa : « Le Bureau permanent reste en place »

En marge du point de presse du groupement MAPAR, la présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa a apporté des éléments d’explications sur la décision de la HCC n°05-HCC/D3 relative à la requête pour dissolution du Bureau permanent déposée par la PMP. « Cette décision ne prévoit ni l’annulation des élections qui se sont déroulées à Tsimbazaza, ni la dissolution du Bureau permanent », a-t-elle soutenu. Avant d’ajouter qu’ « au contraire, elle confirme l’existence légale du Bureau permanent qui reste en place jusqu’à l’élection de nouveaux organes ou de nouvelles structures ». En effet, d’après Christine Razanamahasoa, « la HCC n’est pas habilitée à se prononcer sur la dissolution du Bureau permanent d’une Assemblée nationale ». Elle estime par contre que le règlement de ce problème à Tsimbazaza se fera par un accord politique entre les forces politiques présentes à l’Assemblée. Un accord politique qui pourrait selon ses dires, se porter sur l’élargissement du Bureau permanent ou la mise en place de nouveaux organes de décision à l’Assemblée nationale, qui seront occupés par les parlementaires issus de la PMP et des indépendants. Christine Razanamahasoa et les autres membres du Bureau permanent seront ainsi maintenus à leur poste. La présidente de l’Assemblée nationale a confirmé hier que cette question a été évoquée au cours de sa rencontre avec le président Hery Rajaonarimampianina lors de la célébration du 29 mars à Soanierana. Les deux personnalités se seraient convenues sur la nécessité d’apporter quelques modifications au règlement intérieur de la Chambre basse. Une véritable réforme est donc attendue prochainement au niveau de l’organe délibérant de l’Assemblée. Histoire à suivre.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication