Elections communales : La mouvance Ravalo vise 50 % des sièges



Jacaranda

La députée de la mouvance Ravalomanana, Hanitra Razafimanantsoa a remercié ses électeurs au niveau du IIIe Arrondissement samedi dernier au cours d’une fête organisée à l’Akany Fanavotana Ankasina. Une cérémonie qui a vu la présence entre autres, des leaders de ladite mouvance tels que Roland Ravatomanga, Mamy Rakotoarivelo, Olga Ramalason, ainsi que les leaders du « Hetsiky ny Mpitondra Fivavahana ». Une occasion pour le Chef de délégation de la mouvance Ravalo, Roland Ravatomanga d’annoncer qu’actuellement, cette entité politique se concentre sur les préparatifs des prochaines élections communales. En effet, les « Zanak’i Dada » envisagent de rafler tous les sièges dans les grandes villes et au niveau des chefs-lieux des 22 régions. En outre, si l’on se réfère à la déclaration du ministre de l’Agriculture, mis à part son ambition de gagner la Mairie d’Antananarivo, la mouvance Ravalomanana envisage aussi d’obtenir plus de 50 % des sièges aux communales.

Usurpation. Roland Ravatomanga a aussi touché mot de ce qu’il qualifie d’usurpation de nom de parti perpétrée par le TIM Raharinaivo. « Le TIM appartient à ceux qui sont avec le président Marc Ravalomanana qui est le président fondateur du parti », a-t-il soutenu. En effet, le Chef de délégation de la mouvance Ravalo considère les Emile Ratefinanahary, Dina Jeanne Fotomanantena, Rasomotra et consorts comme des usurpateurs. Aussi, le ministre de l’Agriculture se réserve-t-il le droit de déposer plainte contre ces derniers. D’ailleurs, en vue de la régularisation du parti, le TIM envisage d’organiser son congrès national vers la fin du mois d’avril. Actuellement, cette entité politique négocie avec le président Hery Rajaonarimampianina afin de réclamer la libération des détenus politiques, le retour au pays de Marc Ravalomanana, la réouverture des radios fermées pendant la Transition mais aussi et surtout, son adhésion au sein du gouvernement.

Davis R

Share This Post