CRAC : Pour une administration neutre et innovante



Jacaranda
Le cercle de réflexion des administrateurs civils préconise le redoublement zéro. (Photo Nary Ravonjy)
Le cercle de réflexion des administrateurs civils préconise le redoublement zéro. (Photo Nary Ravonjy)

Les déclarations et propositions fusent de partout avec la mise en place imminente du nouveau gouvernement. Outre ces propositions, selon des indiscrétions, le Premier ministre aura à consulter plus d’une de centaine de dossiers pour les postes ministériels.

A l’instar des partis et hommes politiques, le Cercle de Réflexion des Administrateurs Civils (CRAC) a également adressé ses félicitations au nouveau Premier ministre Kolo Roger. Le CRAC  lui souhaite ainsi  succès dans cette lourde et honorable tâche qui lui incombe, celle de former un gouvernement fort, unificateur, ayant pour mission le redressement du pays après de longues années de crise. Ce cercle de réflexion réitère sa volonté d’apporter sa contribution dans la reconstruction du pays et confirme son souhait de collaborer étroitement avec le gouvernement qui sera ainsi formé. De ce fait, il est pour une administration neutre et innovante, pilier du développement. Une idée qui rejoint celle du président de la République et du Premier ministre.

Redressement. Le CRAC prône, par ailleurs, la revalorisation de l’administration telle que consignée dans le plan de redressement de l’administration publique. Et qui a été remis récemment par ce cercle de réflexion au Premier ministre sortant et au ministre de la Fonction Publique. Le nouveau Premier ministre aurait également eu ce dossier. Une des mesures phares préconisées serait le « redoublement zéro » non seulement politique mais également technique dans la mesure où les postes aux hauts emplois de l’Etat ont toujours fait l’objet d’accaparement politique, au détriment des critères de technicité. Autrement dit, le CRAC souhaite que l’on donne plus d’importance aux techniciens. Soit plus de place pour ces derniers au sein du nouveau gouvernement. Des propositions qui interviennent au moment où le Premier ministre est en pleine consultation pour la formation du nouveau gouvernement. Pourtant, le CRAC se défend d’avoir l’intention d’entrer dans ce prochain gouvernement.

Dominique R.

Share This Post