Diplomatie : Menaces contre un Ambassadeur

Un chef de mission diplomatique en poste à Tana qui requiert pour l’instant l’anonymat, est venu en personne hier au desk du journal pour raconter ce qui lui arrive.

« Depuis le 5 mai dernier, je reçois des mails et des coups de téléphone anonymes qui me menacent. J’ai même reçu par courrier hier, une lettre qui me reproche d’avoir un comportement incompatible avec mon statut. On m’accuse d’ingérence dans les affaires internes de Madagascar et d’exploitation des stagiaires malgaches de l’Ambassade ». S’abstenant, diplomatie oblige, de rapporter texto les menaces qu’il qualifie d’ « incroyables et de propos injurieux », l’Ambassadeur en question de faire remarquer que son pays « n’a jamais, au grand jamais, fait état d’ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat ami et souverain qu’est Madagascar ». Et ce, malgré les pressions et sollicitations de certaines parties pour qu’il fasse des déclarations dans un sens ou dans un autre.

Relations amicales. « Mon pays était toujours là quand les Malgaches en avaient besoin et surtout maintenant », souligne-t-il. Par mesure de réciprocité si l’on peut dire, les autorités malgaches n’ont pas non plus manqué de répondre présent face à ce qui lui arrive aujourd’hui. « J’ai contacté cet après-midi (c’est-à-dire hier) les services de renseignement malgaches qui ont aussitôt ouvert une enquête et lancé leurs limiers afin de rechercher cette personne dont les agissements risquent de nuire aux relations amicales entre nos deux pays », lâche-t-il. En signalant au passage que pour le moment, il n’a pas encore saisi les autorités de son pays qui pourraient effectivement le rappeler voire fermer l’Ambassade. « J’ai fourni une copie de la lettre aux enquêteurs malgaches aux fins d’expertise graphologique », confie le diplomate. Suspectant une personne – même si elle déguise sa voix – ayant travaillé auparavant à l’Ambassade d’être derrière ces menaces.

Sécurité. « Elle connaît mon numéro de portable, mon adresse mail et prétend même connaître des dossiers concernant l’Ambassade », rapporte-t-il. Mais ce qui le préoccupe surtout, c’est l’impact éventuel sur les relations entre Madagascar et son pays. Il se soucie aussi et surtout de la sécurité des membres de sa famille. « L’auteur des menaces affirme connaître mes habitudes et celles de mon épouse ainsi que de mes enfants », rapporte celui qui ne pense pas voir fait quelque chose de répréhensible dans l’exercice de sa mission. Il ne croit pas non plus avoir failli à son devoir de réserve. « C’est justement pour cette raison que j’étais très discret durant la Transition afin de ne pas être étiqueté d’être pro telle mouvance ou contre telle autre », signale l’Ambassadeur. Déclarant en des termes diplomatiques que « c’est aux Malgaches de décider eux-mêmes et non à la communauté internationale ».

Propos recueillis par R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication