Isaac Mamonjisoa : Détention arbitraire de 3 de ses proches

Un « Ramilison Guillaume bis » vient de voir le jour. En effet, un autre opérateur économique malgache, en la personne d’Isaac Mamonjisoa est aussi victime des abus et des trafics d’influence perpétrés par un opérateur indien. A cause d’une affaire de traite de voiture, trois proches du président national de l’association « Tanora Sahy sy Vonona » sont placés en garde à vue depuis hier. Une « détention arbitraire » dénoncée par Isaac Mamonjisoa qui estime que ces trois individus n’ont rien à voir avec cette affaire. Les faits : en début d’année, Isaac Mamonjisoa a acheté à crédit chez Continental Auto, un concessionnaire automobile appartenant à un opérateur Karana, une voiture de marque BYD. Cela fait donc 5 mois que la transaction a été faite. Au départ, il a été convenu que les traites doivent être complètement payés jusqu’en 2015. D’après les explications d’Isaac Mamonjisoa, il ne reste plus que trois mois de traites impayées. Actuellement en voyage d’affaires à Mahajanga, il envisage d’effectuer le paiement de la totalité dès son retour à Tanà. Certainement impatient d’attendre ce délai, le concessionnaire a décidé de porter plainte. Aussi, mercredi dernier, des policiers de la Brigade criminelle munis d’une convocation au nom d’Isaac Mamonjisoa se sont rendus à son domicile. Celui-ci n’ayant pas été présent sur le lieu, les policiers ont arrêté son frère, la petite-amie de celui-ci, ainsi que la femme de ménage. Tout en dénonçant ces bavures et ces abus, Isaac Mamonjisoa interpelle le président Hery Rajaonarimampianina, le Premier ministre, le ministre de la Sécurité intérieur et toutes les autorités concernées afin de prendre leurs responsabilités. Il incite également tous les patriotes malgaches à se lever pour mettre fin aux abus perpétrés par les karana, notamment dans les affaires de vente de voitures et d’accaparement de terrains sur toute l’étendue de l’île. Isaac Mamonjisoa envisage de se présenter à la Police ce jour. Histoire à suivre.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication