Opération « Coup d’arrêt » : 1 000 éléments des forces de l’ordre dans le Sud

Le Premier ministre entend frapper fort dans le cadre de la lutte contre les dahalo.
Le Premier ministre entend frapper fort dans le cadre de la lutte contre les dahalo.

Le pouvoir central n’y est pas allé de main morte pour éradiquer la recrudescence du grand banditisme dans le Sud du pays. En dépêchant sur place un millier des éléments des forces de l’ordre.

Le Premier ministre Kolo Roger dans le Deep South. Le chef du gouvernement s’est rendu samedi dernier à Toliara à la tête d’une forte délégation. En effet, il était accompagné, à cette occasion, par les ministres de la Sécurité Publique, le contrôleur général Randimbisoa Blaise Richard, de l’Energie, Fienena Richard, de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions, Reboza Cyrille, de la Fonction Publique, Maharante Jean de Dieu et du secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie nationale, le général de division Paza Didier Gérard. Ainsi que du président de l’Assemblée nationale, Jean-Max Rakotomamonjy. On a remarqué également la présence des députés de Toliara I et II, respectivement Siteny Andrianasoloniaiko et Helison Brisson Erafa.

Lancement officiel. Cette descente dans la cité du soleil fut une occasion pour le Premier ministre d’annoncer le lancement officiel de l’opération « coup d’arrêt » dans la partie Sud du pays. Et ce, pour bloquer voire éradiquer la recrudescence du grand banditisme dans cette partie méridionale du pays. Opération initiée par le président de la République, a rappelé le chef du gouvernement. Lors de son allocution, le locataire de Mahazoarivo a déclaré qu’« il faudrait procéder à la lutte contre l’insécurité. La première étape sera marquée par l’envoi environ de 1 000 éléments des forces de l’ordre ».

Lutte contre l’insécurité. De son côté, le président de l’Assemblée nationale s’est félicité de la coopération qui existe entre l’exécutif et le législatif, notamment dans la lutte contre l’insécurité. Pour sa part, Siteny Andrianasoloniaiko a déclaré que les députés jouent un rôle important pour veiller aux actions menées par les forces de l’ordre. Quant au député de Toliara II, il invite ses pairs à prêter main-forte aux forces de l’ordre, en mobilisant à cet effet, les maires et les chefs Fokontany locaux. Notons que 16 voitures 4X4 ont été remises à la gendarmerie nationale relevant de la province de Toliara et qui se répartissent comme suit, 6 pour la région Atsimo Andrefana, 3 de chaque pour les régions Anosy, Androy et Menabe et 1 pour le district de Sakaraha. Des voitures « tout terrain » entrant dans le cadre de la lutte contre les dahalo.

recueillis Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication