Opération Coup d’arrêt : « Nécessaire mais pas suffisante », dixit Maka Alphonse

« Certes, la présence des Forces de l’ordre réduit les attaques des « dahalo » mais cela ne suffit pas à éradiquer complètement ce phénomène ». C’est ce qu’a déclaré l’ancien membre du Congrès de la Transition Maka Alphonse. En effet, ce natif du District d’Amboasary-Sud estime que « l’opération « Coup d’arrêt » lancée actuellement est nécessaire mais pas suffisante ». « Auparavant, d’autres opérations de ce genre ont été organisées, à l’instar des opérations Tandroka, Tsy minday moly… mais cela n’a pas empêché la recrudescence de l’insécurité dans cette partie de l’île », a-t-il rappelé. Et lui de dénoncer au passage l’implication dans le réseau, des délégués d’Arrondissement, des hauts gradés de la Gendarmerie nationale et des autorités locales. Aussi, afin de combattre ce fléau, Maka Alphonse propose-t-il une affectation massive des autorités locales et des responsables des Forces de l’ordre au niveau des districts concernés. Cet ancien membre du CT soutien aussi le projet du président Hery Rajaonarimampianina d’organiser une concertation nationale sur la question. Une concertation qui devrait impliquer les « Raiamandreny », les notables et tous les responsables à tous les niveaux. Et ce, dans le dessein d’élaborer une stratégie tenant compte des réalités culturelles et sociales de la Région. « On devrait également mettre en place une structure forte et efficace pour lutter contre la corruption », estime Maka Alphonse. Il propose également que les Forces de l’ordre soient équipées d’armes lourdes dans l’accomplissement de leur mission.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication