Loi des Finances Rectificative : Objet de chantage à l’Assemblée nationale

: Les députés trouvent un moyen efficace pour faire fléchir le gouvernement devant leurs revendications salariales. (Photo d’archives)
: Les députés trouvent un moyen efficace pour faire fléchir le gouvernement devant leurs revendications salariales. (Photo d’archives)

Les députés ignorent l’urgence signalée par le gouvernement sur la nécessité d’adopter une Loi des Finances Rectificative (LFR) qui s’impose suite aux différents changements majeurs au niveau des organigrammes des ministères. Ces changements appellent à des révisions au niveau budgétaire. Plus ces révisions tardent, plus les ministères nouvellement créés souffrent du manque de budget. Or, ce qui se passe en ce moment à l’Assemblée nationale laisse croire qu’il ne serait pas facile pour le gouvernement Kolo de faire adopter cette LFR. En effet, des députés refuseraient d’adopter cette loi tant que le gouvernement ne donne pas une réponse précise sur leur salaire et leurs avantages. A noter que rien n’est encore officiellement fixé quant aux salaires et avantages des députés après la réunion à huis clos qui s’est tenue à Tsimbazaza entre les membres du gouvernement dirigés par le PM Kolo Roger et les élus de Tsimbazaza. Bref, le moment n’est pas opportun pour soumettre cette Loi des Finances Rectificative à l’adoption des députés.

RAJAOFERA Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication