FFM : Au tournant de son existence

Le « Filan-kevitry ny Fampihavanana Malagasy » a clôturé hier sa session ordinaire de cette année 2014. Une occasion pour son président, le général Sylvain Rabotoarison, de présenter le rapport d’activités de l’institution, chargée spécialement de la réconciliation. En fait, sur le plan politique, le FFM n’a réalisé aucun résultat sur cette réconciliation. C’est comme le FFKM qui tergiverse jusqu’à présent. Par contre, des efforts ont été déployés, mais insuffisants. Selon le Gal Sylvain Rabotoarison, on doit d’abord résoudre le problème de l’insécurité à Madagascar avant de procéder à la réconciliation.

Dissolution. Par ailleurs, le président du FFM de faire savoir : « Nous avons envoyé une délégation à l’université de Mahajanga pour résoudre les conflits et avons tenté de réconcilier les populations d’Andranondambo dans l’Anosy. » En tout cas, bon nombre d’observateurs s’interrogent sur l’utilité du FFM en cette période postélectorale. Les avis sont partagés. Certains roulent pour sa dissolution pour éviter des dépenses inutiles supportées par le budget de l’Etat, tandis que d’autres soutiennent le maintien de cette institution de la feuille de route.

RAJAOFERA Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication