Chef de l’opposition : Le nom sera connu après la fête nationale

Le nom du chef de l’opposition tarde à venir, du moins pour l’équipe à Lalatiana Ravololomanana. Ils sont cinq dans la course, à savoir, Alain Ramaroson, Alain Andriamiseza, Max Fabien Andrianirina, Cyrille Rasambozafy et Floriot Samihary. Selon la fondatrice de « Manda ho an’ny firaisam-pirenena », le nom ne sera connu qu’après la fête nationale. Sans toutefois avancer une date. L’on se demande s’ils ne sont pas arrivés à un consensus ? A défaut, ils pourraient passer aux élections pour être fixés sur celui qui va représenter la plate-forme. Toutefois, Lalatiana Ravololomanana a tenu à préciser que l’essentiel pour les opposants est la mise en place d’une opposition crédible avec une idéologie précise.

Tractations. Toujours est-il que ces opposants sont toujours en réunion. C’est le cas, hier, et ce, après le conclave des politiciens qui s’est tenu à Andrefanambohijanahary, les 20 et 21 juin derniers. Un conclave qui a été boudé par Tinasoa Freddy, Hary Naivo Rasamoelina et consorts. Visiblement, le courant ne passe pas entre ces deux plate-formes qui se réclament de l’opposition. A moins que des tractations se fassent en coulisse entre l’équipe à Lalatiana Ravololomanana et l’aile représentée par Tinasoa Freddy. Faut-il rappeler que l’article 2 de la loi 2011-013, portant statut de l’opposition et des partis d’opposition stipule que « est parti d’opposition au sens de la présente loi, tout parti ou groupe politique légalement constitué et qui développe pour l’essentiel des positions et des opinions différentes de celles du gouvernement ».

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication