Opposition : Toujours à la recherche de son leader

L’opposition n’arrive pas à s’entendre sur celui qui va être son porte-fanion.
L’opposition n’arrive pas à s’entendre sur celui qui va être son porte-fanion.

Elle n’arrive pas toujours à trouver l’homme qu’il faut pour occuper le siège du chef de l’opposition à l’Assemblée nationale. On a plutôt l’impression que l’opposition va en ordre dispersé. Dans tous les cas, l’on saura plus cette semaine.

En attendant la sortie du décret d’application émanant du ministère de l’Intérieur, concernant le statut de l’opposition, le comité préparatoire du front des opposants s’est réuni, hier matin, à l’Espace « Mon Goûter ». Une rencontre à huis clos. Un comité composé du pasteur Tsarahame Edouard, Lalatiana Ravololomanana, Guy Maxime Ralaiseheno et Alphonse. Pour ne citer qu’eux. L’après-midi, pasteur Edouard et son équipe ont rencontré les quatre sur les cinq candidats, de cette aile de l’opposition. Il s’agit de Max Fabien Andrianirina, Alain Ramaroson, Rasambozafy Cyrille et Samihary Floriot. Par contre, Alain Andriamiseza n’a pas répondu à l’appel.
Le soin de réfléchir. De source informée, il n’y a pas eu d’accord entre les candidats présents. Pourtant, ils devraient arriver à un consensus pour avoir un candidat unique. Mais ce ne fut pas le cas. Toujours d’après notre source, le comité de pilotage a quitté le lieu pour laisser aux candidats le soin de réfléchir. Ce comité entend, par ailleurs, publier la charte des opposants de façon officielle. Décidément, l’opposition n’arrive pas à resserrer son rang. Est-ce le poste du chef de l’opposition qui fait qu’elle n’arrive pas à s’entendre sur certains points. En tout cas, ce qui est sûr, il n’y a qu’un chef de l’opposition à l’Assemblée nationale. C’est ce qui fait qu’il n’y en a eu qui ne pensent qu’à ravir cette place. Et l’on se demande vraiment si avec une telle conception l’opposition arrivera à trouver un terrain d’entente.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication