Etats-Unis : Pour la révision de la réglementation des médias à Madagascar

Jacaranda

Les Etats-Unis se félicitent de la déclaration du président Hery Rajaonarimampianina qui a demandé au ministre d’Etat Rivo Rakotovao de retirer sa plainte contre les deux journalistes du quotidien « Madagascar Matin ». « Le leadership démontré par le président Rajaonarimampianina pour résoudre cette situation favorise le respect des droits humains universels et confirme que Madagascar est sur la voie de la démocratie et de la réconciliation. », souligne un communiqué y afférent.

Régime putschiste. Pour les Etats-Unis, les médias ont la responsabilité d’informer de façon juste et correcte, et également de faire une distinction entre les faits et les opinions. « L’incarcération systématique, sur la base d’une loi utilisée malheureusement à maintes reprises pendant le régime putschiste précédent pour réprimer les médias, n’est pas la bonne méthode pour la promotion de la vérité, et ne reflète pas les engagements de Madagascar sur les droits de l’homme. », poursuit le communiqué.

Diffamation. Dans ledit communiqué, les Etats-Unis de rappeler : « La Commission des Nations unies sur les droits de l’homme a déclaré en 2012 que la diffamation devrait être traitée comme une affaire civile, plutôt que pénale. » « Les discussions en cours sur l’élaboration du code de la Communication, dirigées par le ministère de la Communication et pilotées par le PNUD sont une occasion pour corriger certains problèmes et incohérences en ce qui concerne la réglementation des médias à Madagascar, et nous soutenons ces efforts. », estime le gouvernement américain.

Recueillis par RAJAOFERA Eugène

Share This Post