HCC : 6 candidatures reçues à l’Assemblée nationale

Jacaranda

Jusqu’ici, aucun groupe parlementaire n’a déclaré officiellement son soutien à un candidat.

De sources bien informées, huit candidatures ont été reçues hier au niveau du Secrétariat de la Présidence de l’Assemblée nationale mais à la fin de la journée, deux d’entre eux ont désisté. Il ne reste donc plus que six candidats en lice pour l’élection des représentants de la Chambre basse à la Haute Cour Constitutionnelle. En effet, cinq magistrats et un avocat ont fait le déplacement à Tsimbazaza pour déposer leurs dossiers de candidature. Selon nos sources, tous, sont des personnes venant de l’extérieur. Pour le moment donc, aucun député ne figure dans la liste des prétendants. Aucune personnalité issue de l’Administration de cette Institution également n’est dans la course. Et ce, bien malgré les rumeurs circulant à l’hémicycle, selon lesquelles, l’actuel Secrétaire général de l’Assemblée nationale, Calvain Andriamahafajary est le grand favori de cette élection. Ce dernier, considéré du côté de Tsimbazaza comme « le candidat du Groupe parlementaire HVM », aurait déjà entamé des tractations au niveau des députés depuis quelques temps. Jusqu’ici donc, aucun groupe parlementaire n’a déclaré officiellement son soutien à un candidat. Le MAPAR aurait pour sa part envisagé de présenter Christine Razanamahasoa et Florent Rakotoarisoa mais ici, le conditionnel est de rigueur dans la mesure où à entendre les explications du député de Tana IV, Rahasimanana Paulbert (Rossy), l’ancienne ministre de la Justice aurait décliné la proposition.

LFR. Hier, la Loi de Finances Rectificative a été adoptée en séance plénière. Les 128 députés ayant participé au vote à main levée n’ont proposé aucun amendement. A l’issue de la séance, le ministre des Finances et du Budget, Razafindravonona Jean n’a pas manqué de remercier les députés « d’avoir cautionné cette LFR pour les intérêts supérieurs du peuple malgache », a-t-il lancé. Cependant, d’après les rumeurs qui ont circulé hier dans l’hémicycle, les députés ont été payés 2,5 millions de Fmg pour adopter la Loi de Finances Rectificative. Toutefois, là aussi, le conditionnel est de mise. Hier, l’on a constaté une baisse considérable du taux d’absentéisme. La question est de savoir si les parlementaires commencent à se plier aux menaces de sanctions contre les absences non justifiées, lancées par le président Jean Max Rakotomamonjy. A noter que le dépôt de candidature pour l’élection des représentants de l’Assemblée nationale à la HCC sera clôturé ce jour à 12 heures.

Davis R

Share This Post