Hajo Andrianainarivelo : « Le Maire de Tana doit être élu au suffrage universel »

Jacaranda

« Le parti Malagasy Miara-Miainga (MMM) condamne toute velléité de faire d’Antananarivo, la capitale de Madagascar, une source de division et de dissension sociopolitique ». C’est ce qu’a déclaré hier le président national du MMM, Hajo Andrianainarivelo. Le VPM/MMM estime que le projet de loi organique 2014/018 relative à l’Organisation, aux Compétences et aux Ressources des CTD, prévoyant la mise en place d’une « Communauté d’Antananarivo Renivohitra » et la division de la capitale en six communes urbaines va provoquer la division de la Société malgache. Ce projet de loi est prévu être adopté à l’Assemblée nationale la semaine prochaine. Le point de presse qui s’est déroulé hier à Soanierana était une occasion de découvrir que le MMM est contre cette initiative du régime actuel. D’après l’ancien Vice-Premier ministre chargé de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire, « le Maire et les membres du Conseil municipal devraient être élus au suffrage universel direct pour permettre à chaque citoyen de connaître à l’avance son futur Maire et accorder à ses élus leur légitimité démocratique ». Cependant, le MMM soutient l’instauration d’une Mairie à la place de chaque Arrondissement. « Cela permettra l’intégration des communes environnantes au sein de la Commune Urbaine d’Antananarivo et la réalisation par la suite du projet Grand Tana », a soutenu Hajo Andrianainarivelo. Et de préciser au passage que les projets de loi étudiés actuellement à Tsimbazaza ne sont pas identiques aux deux propositions de loi sur les Collectivités Territoriales Décentralisées et sur la Gestion de leurs affaires propres que le MMM a déposé au mois de février au Bureau permanent de la Chambre basse.

Amendements. Pour ce parti, « au regard de la Politique nationale de Décentralisation et de Déconcentration, les textes relatifs aux CTD et ceux de la Représentation de l’Etat devraient être rassemblés dans une même loi. Et ce, afin de préserver l’harmonie et la cohérence dans la gestion puisque l’abrogation ou l’amendement plus tard, de l’une d’entre elles risquerait de provoquer des conflits ». Hier, Hajo Andrianainarivelo a lancé un appel à l’endroit du gouvernement afin d’exposer plus clairement l’avancée apportée par ces projets de loi dans le cadre de la mise en place d’une décentralisation effective, de la redevabilité sociale et la gestion de proximité, par rapport aux anciennes lois de 1994. Le MMM exige également au gouvernement de soumettre à l’examen de l’Assemblée nationale les textes sur les élections communales, régionales, provinciales et sénatoriales afin de garantir la transparence du processus électoral. A entendre Hajo Andrianainarivelo, les députés MMM vont proposer des amendements aux projets de loi du gouvernement.

Davis R

Blueline Air Fiber

Share This Post