Découpage territorial : Les députés revendiquent 25 régions et 1 600 communes


Plusieurs parlementaires réclament la création de nouvelles communes au niveau de leur circonscription respective.

Conformément à ce qui a été prévu à l’ordre du jour, le projet de loi n°018-2014 relative aux Ressources des Collectivités Territoriales Décentralisées, aux Modalités d’élections, ainsi qu’à l’Organisation, au Fonctionnement et aux Attributions de leurs organes a été débattu en travaux de Commissions hier à l’Assemblée nationale. D’après les informations, nombreux députés ont assisté aux débats. Ce qui signifie que la question relative aux CTD intéresse les parlementaires. Cependant, de sources bien informées, malgré les pressions du gouvernement, notamment du Ministère de l’Intérieur qui fait indirectement pression sur les députés, son adoption reste encore incertaine. Le projet n’est pas du tout convaincant aux yeux de la plupart des membres de la Chambre basse. C’est le cas notamment des députés élus à Antananarivo qui sont contre le morcèlement de la capitale en six communes urbaines. Tsimbazaza prévoit d’exiger des éléments d’éclaircissement sur les tenants et aboutissants de ce projet de loi, à propos particulièrement du découpage territorial, avant de procéder ce jour à son adoption. Combien de communes, de districts et de régions le gouvernement envisage-t-il installer ? C’est notamment la question que l’on pose du côté de l’Assemblée nationale.

« Chapitre I ». Les techniciens du Ministère de l’Intérieur seront donc contraints d’effectuer un exposé sur « le Chapitre I » prévoyant la délimitation, la dénomination des Chefs-lieux des Collectivités Territoriales Décentralisées. En effet, d’après nos sources, plusieurs parlementaires réclament la création de nouvelles communes au niveau de leur circonscription respective. C’est le cas entre autres, des députés élus dans la Région Vatovavy Fitovinany qui optent pour la séparation en deux régions distinctes de Vatovavy et de Fitovinany. D’après les informations, si l’on accorde une satisfaction aux revendications des parlementaires, la nouvelle loi sur la décentralisation prévoit à la mise en place de 25 régions et de 1 600 communes dans tout Madagascar. A noter que l’on compte actuellement 22 régions et 1 549 communes. Avec la balkanisation ou le morcèlement (c’est selon) de la capitale en six communes, l’on parviendra déjà à 1 555 communes existant sur toute l’étendue du territoire. La question est de savoir toutefois si avec cette augmentation, le régime disposera des ressources financières nécessaires pour financer le fonctionnement des Collectivités Territoriales Décentralisées.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication