Toliara : Le 1er Adjoint au maire claque la porte

Le premier adjoint démissionnaire, le colonel Homsi au premier plan
Le premier adjoint démissionnaire, le colonel Homsi au premier plan

Selon le maire de Toliara, Fiacre Hatimo, maire élu depuis 2007, « l’adjoint au maire n’a pas démissionné mais permissionnaire pour raison de santé de son épouse ». Cependant des témoins sont unanimes qu’il y a eu altercation entre le 1er adjoint et le maire en personne, quand ce dernier était revenu de son voyage d’Antananarivo. Le maire se mit à reprocher au 1er adjoint que « les ordures de la ville ne sont pas enlevées et qu’il en est responsable ». C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ce qui devait arriver arriva. Le 1er adjoint n’est pas n’importe qui à la recherche d’un job, mais un colonel retraité de la gendarmerie. « Je démissionne » dixit Colonel Homsi Alexis Fortuné, « je ne suis qu’une marionnette ici à qui on demande d’assister à tel ou tel événement qui se déroule à Toliara, sans pouvoir exercer les fonctions qui me sont dévolues suivant la décision de ma nomination ». En effet selon les textes c’est le 1er adjoint au maire qui est chargé de réunir les percepteurs et superviser les entrées et sorties d’argent de la mairie, fonction qui lui échappait totalement. Ainsi le colonel Homsi quitta la mairie de Toliara sans bruit ni trompette, ce que le maire interprète comme « permissionnaire et non démissionnaire ».

Démission sur démission. Le colonel Homsi n’est pas le premier ni le dernier à démissionner de la mairie de Toliara. Bien avant lui, Moussa, un enseignant de la direction régionale de l’enseignement, nommé comme 1er adjoint au maire ne s’est pas laissé faire non plus, il a préféré démissionner pour les mêmes raisons que le colonel Homsi. Du côté de la voirie, Tolimasy, un autre colonel retraité, chargé de surveiller les enlèvements d’ordures, a démissionné faute de moyens mis à sa disposition pour accomplir sa tâche. Qui pousse les agents de la mairie à démissionner ? A qui le prochain tour ?

Le maire Fiacre est en train de terminer honorablement son mandat. Toutefois son long mandat (sept ans) a été éclaboussé de nombreux évènements plus ou moins scandaleux : des grèves des balayeurs, des banderoles dévoilant un profond malaise à la commune urbaine de Toliara aussi bien à l’inauguration de la Centrale fibre optique de Toliara, assistée par le président de la Transition Andry Rajoelina. Même scenario au passage du PM Kolo Roger au lancement du « coup d’arrêt ». Rappelons que le maire Fiacre Hatimo a été suspendu pendant plusieurs mois de son poste en 2012 « pour des problèmes de gestion de la mairie de Toliara ». Il a été reconduit grâce à l’intervention du PM Camille Vital. Plus d’une fois le Bianco a essayé de voir avec une loupe les comptes de la mairie, mais « aucune corruption évidente ». Le détournement d’argent ne figurant pas dans l’action du Bianco, le maire Fiacre Hatimo entend terminer paisiblement son mandat sans anicroches et sans poursuite judiciaire.

Adriana RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication