Roland Ratsiraka à Mahajanga : « Les routes sont les artères du pays »

Après Sainte-Marie et Ambohipo, le ministre des Travaux Publics s’est rendu pendant le week-end dans la Cité des fleurs pour constater de visu l’avancement des travaux de réhabilitation d’un tronçon de route.

La route reliant le Lycée technique de Mahajanga et le nouvel hôpital « manarapenitra » a enfin été réhabilitée après 20 années sans entretien. Même si les doléances et les promesses pour cette réhabilitation étaient nombreuses, cela n’a donné aucun résultat d’après les usagers. Ce n’est que maintenant que le ministère des Travaux Publics a pris les choses en main. En effet, le chantier commencé a été lancé il y a trois semaines, suite à l’attribution du marché à l’entreprise Felina pour des travaux prévus pour 90 jours. Jusqu’ici, 45% des travaux sont effectués. En outre, sur la route de 1,200km, 6 000m² seront goudronnés et le reste réhabilité comme route secondaire en attendant d’autres financements. Selon le ministère de tutelle, 430 millions d’Ariary sont mobilisés pour la réhabilitation actuelle de la route en question, sur fonds propres de l’Etat Malgache. C’est d’ailleurs pour cette raison que le ministre en personne s’est déplacé pour constater l’évolution des travaux.

Vitales. D’après Roland Ratsiraka, cette route n’est pas la seule à réhabiliter à Mahajanga. « Nous allons voir de près les routes les plus utilisées par les usagers. Cela concerne par exemple, la route à Ambalavola, depuis Benita jusqu’au rond point Tsararano. Quand cette route sera reconstruite, la circulation dans la Ville de Mahajanga sera plus fluide. Par ailleurs, en ce qui concerne la RN4, les travaux de réhabilitation débuteront en octobre prochain. Les ponts en mauvais état seront aussi concernés par les travaux de réhabilitation », a annoncé le ministre. En soulignant au passage que « les routes sont les artères (au propre comme au figuré) du pays car elles sont vitales pour la circulation des biens et des personnes ». A noter qu’un accord de partenariat est aussi déjà signé pour la réhabilitation de la RN5. Dans la région Boeny, de nombreux travaux de construction de route sont en vue, pour les routes vers Mitsinjo et Soalala, malgré les moyens limités. Dans la Grande Ile, les demandes de réhabilitation exprimées par les usagers sont nombreuses. Cela témoigne de l’importance des routes. Outre les travaux de réhabilitation, le ministère mène actuellement une opération de sensibilisation pour la préservation des infrastructures publiques ; une campagne qui sera certainement intensifiée durant le Ve Congrès de la Route qui se déroulera du 26 au 28 novembre prochain à Tana.

 Tantely Vandriam & Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication