Congrès : Vers une « Convention du 14 octobre »

Jacaranda
S’achemine-t-on vers la signature d’une Feuille de route bis ?
S’achemine-t-on vers la signature d’une Feuille de route bis ?

Des partis, personnalités politiques et plusieurs syndicats ont reçu des invitations pour participer à des assises qui pourraient déboucher sur une sorte de Feuille de route bis.

8 mois après l’accession au pouvoir du président Hery Rajaonarimampianina, bon nombre d’acteurs politiques et membres de la société civile estiment que la sortie de crise n’est pas encore complètement effective. Les uns insistent sur la nécessité de la finalisation du processus de réconciliation nationale et du retour au pays du président en exil Marc Ravalomanana. D’autres, à l’exemple des membres du « Groupe des Experts Nationaux » (GEN) et du KMF/CNOE, proposent pour leur part la tenue d’un atelier ou d’une conférence nationale en vue d’aider le président de la République à éviter la déchéance après le 25 janvier 2015, date butoir fixée par la Constitution pour la mise en place de la Haute Cour de Justice (HCJ).

Travaux de couloir. La tenue, le 14 octobre prochain de ce « Congrès pour la création d’un Front unique » va-t-elle dans ce sens ? En effet, de source informée, un groupe d’experts et d’intellectuels nationaux dirigé par un membre influent du gouvernement actuel et non moins baron du HVM, est en train de mener des travaux de couloir pour convaincre les acteurs politiques et les membres de la société civile à soutenir cette initiative. L’élaboration d’un projet de société, l’Etat de droit et la bonne gouvernance, ainsi que la question d’un éventuel remaniement gouvernemental seraient à l’ordre du jour de ce « Congrès ».

Elections. Reste à savoir si les sujets brûlants de l’heure dont la mise en place de la HCJ et l’organisation des élections communales seront également évoqués. A en croire notre source, plusieurs partis politiques, des personnalités politiques et différents syndicats ont déjà reçu leurs cartons d’invitation. Parmi eux figureraient entre autres, les partis AME, « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM), « Malagasy Tonga Saina » (MTS), « Malagasy Miara-Miainga » (MMM), « Ampela Manao Politika » (AMP), FFF, RDS, « Hiaraka Isika », Parti Vert, Monima, Mamafisoa, « Les Autres sensibilités », « Mientana ho an’ny Demokrasia eto Madagasikara » (MDM) et l’AREMA. Côté politiciens, il y aurait notamment d’anciens candidats à la dernière élection présidentielle comme Roland Dieu Donné Rabearison (Vahömbey), Randriamampionona Joseph Martin (Dadafara), Patrick Rajaonary, Jean Louis Robinson, Edgard Razafindravahy, et le Général Guy Ratrimoarivony.

Gouvernement. Quant aux syndicats et groupements tels que le GEM, le SIM, le FIVMPAMA, l’Ordre des médecins, le SECES, le SJM, Syndicat des Administrateurs civils, le SMM, le GEPIM et l’Association des Agents Consulaires et Diplomatiques. Le Congrès pourrait aboutir à la signature de la « Convention du 14 octobre ». Avec notamment pour objectif, la mise en place d’un gouvernement représentatif de toutes les forces politiques du pays, mais aussi et surtout afin de trouver des solutions adéquates aux difficultés vécues au quotidien par la population, pour ne citer que les délestages récurrents, la recrudescence de l’insécurité et la hausse des prix des PPN.

Davis R

Share This Post