Commémoration de la révolution algérienne : Kolo Roger et Jean Max Rakotomamonjy présents

Jacaranda
Le traditionnel découpage du gâteau. (Photo Nary Ravonjy)
Le traditionnel découpage du gâteau. (Photo Nary Ravonjy)

1er novembre 1954-1er novembre 2014. Il y a 60 ans la révolution algérienne. A cette occasion, une réception s’est tenue à la Résidence d’Algérie, à Ambatobe. Une cérémonie qui a vu la présence de deux chefs d’Institution, en l’occurrence le Premier ministre Kolo Roger et le président de l’Assemblée nationale, Jean Max Rakotomamonjy ainsi que de quelques membres du gouvernement. Lors de son discours, l’ambassadeur de la République algérienne démocratique et populaire, Bafdal Mokaddem de rappeler que pour les algériens, le 1er novembre 1954 marque le combat pour la reconquête de son indépendance et de sa liberté. Pays émergent. D’après toujours ce diplomate cette date est inscrite également dans le cadre du déclenchement de la lutte armée contre la discrimination et l’exploitation à l’encontre du peuple algérien. « Un désespoir longtemps contenu », a-t-il indiqué. Tout en soulignant au passage qu’« après 132 années de colonisation, aujourd’hui l’Algérie est un pays émergent ».

De son côté, la ministre des Affaires Etrangères Lala Arisoa Razafitrimo, de déclarer que cette célébration est assez significative dans la mesure où le 01er novembre 1954 de la révolution algérienne a servi de référence pour d’autres pays. La ministre de faire remarquer aussi qu’« à la sortie d’une crise chaque société doit se construire. Après 5 années de crise, les malgaches aspirent à une vie meilleure ».

Dominique R.

Share This Post