FFKM : Déclarations ce jour à Mahajanga

Jacaranda

Les quatre chefs d’églises du FFKM ont observé le silence après les rencontres préliminaires de trois jours qu’ils ont organiser à l’endroit des représentants des cinq mouvances (Ravalomanana, Rajaonarimampianina, Ratsiraka, Zafy et Rajoelina). Pour ne pas parler d’échec, ces rencontres n’ont pas abouti au résultat escompté par la grande majorité des Malgaches qui aspirent à ce que les politiciens enterrent définitivement leur hache de guerre pour l’intérêt supérieur de la Nation. Rien n’a bougé du côté du FFKM depuis le rendez-vous de Faravohitra. Par contre, le président Hery Rajaonarimampianina a coupé court à l’élan des chefs religieux en affirmant que c’est lui qui dirigera la réconciliation nationale. Une position relayée par des politiciens acquis à sa cause.

Mainmise. Ce silence des quatre chefs d’églises du Conseil œcuménique des églises chrétiennes va être brisé ce jour. Car c’est aujourd’hui que s’ouvre à Mahajanga pour une durée de trois jours la réunion du comité central du Conseil des églises. Une source proche du FFKM a indiqué que cette réunion du comité central sera une occasion pour les chefs d’églises de présenter le rapport de ce qu’ils ont entrepris et d’annoncer les prochaines actions. C’est donc aujourd’hui ou demain que le FFKM va déclarer s’il va continuer ou non le processus qu’il a déjà lancé. Visiblement, la position du président de la République constitue un obstacle majeur à la poursuite des actions des « Raiamandreny am-panahy ». Le président Hery Rajaonarimampianina voulant avoir la mainmise sur la réconciliation nationale avec le concours du FFM (Filan-kevitry ny Fampihavanana Malagasy).

R. Eugène

Share This Post