Salaires impayés des ex-CT : Le Bureau permanent de l’Assemblée nationale soupçonné de détournement

Le staff du Ministère des Finances et du Budget aurait indiqué que l’argent a déjà été versé à Tsimbazaza.

Le bureau permanent de l’Assemblée nationale est de nouveau sur la sellette. En effet, l’équipe dirigée par le président Jean Max Rakotomamonjy est encore soupçonnée d’avoir détourné l’argent prévu pour le paiement des salaires et avantages impayés des anciens membres du Congrès de la Transition. D’après les explications d’un ex-CT, une délégation a déjà rencontré le staff du Ministère des Finances et du Budget et ce dernier aurait clairement fait savoir que l’argent a déjà été versé à l’actuel Bureau permanent de l’Assemblée nationale. C’est certainement la raison pour laquelle les anciens membres de la Chambre basse durant la période transitoire envisagent de faire pression sur le président Jean Max Rakotomamonjy et sur le Questeur numéro Un, Siteny Randrianasoloniaiko. Hier, les anciens parlementaires ont fait irruption à l’Hémicycle pour réclamer le paiement de leurs arriérés.

Problème budgétaire. A noter que ces « dettes » concernent entre autres, trois mois de salaires, un mois d’indemnités compensatrices de carburant, les frais d’hébergement, ainsi que les indemnités compensatrices de déplacement. Faut-il rappeler qu’un membre du Congrès de la Transition a perçu un salaire mensuel de 8,7 millions de Fmg. D’après les informations, ces avantages impayés s’élèvent à environ quarante millions de Fmg pour chaque ex-CT. Pourtant, 102 anciens parlementaires sont concernés par cette affaire. Reste à savoir si l’actuel organe de décision à Tsimbazaza qui se plaint habituellement du problème budgétaire auquel il fait face, parviendra à trouver cette somme. D’autant plus que si l’on se réfère à la déclaration de notre source, les anciens membres du Congrès de la Transition envisagent de radicaliser leur mouvement si toutefois, leur requête n’est pas satisfaite. Hier, une quarantaine d’anciens CT ont fait le déplacement à Tsimbazaza pour rencontrer le président Jean Max Rakotomamonjy. Une initiative faisant suite à l’ultimatum qu’ils ont lancé le 13 novembre dernier contre l’actuel Bureau permanent. A l’issue de cette entrevue, un ancien CT a laissé entendre que le président de l’Assemblée nationale a accepté de procéder au paiement d’une partie de leurs salaires et indemnités impayés. On s’attend donc à une journée d’effervescence ce jour du côté de Tsimbazaza.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication