Amirauté d’Antsiranana : Ravalo fait venir son médecin personnel

Jacaranda
Marc Ravalomanana ne veut être soigné que par le médecin de sa famille.
Marc Ravalomanana ne veut être soigné que par le médecin de sa famille.

Ne se sentant pas en forme selon des membres de sa famille, l’ancien président fait venir son médecin personnel à Antsiranana où il continue d’être placé en résidence surveillée.

Lalao Ravalomanana va effectuer à partir d’aujourd’hui sa troisième visite réglementée auprès de son mari détenu jusqu’à présent à l’Amirauté d’Antsiranana. Comme les deux premières visites, cette troisième visite a eu l’autorisation du gouvernement et de la Présidence de la République. Mais cette fois-ci, la famille de l’ancien président Marc Ravalomanana a droit à une visite de 10 à 15 jours. D’après nos informations, l’ancienne Première Dame sera accompagnée du médecin personnel de Marc Ravalomanana. Le troisième membre de la délégation qui prendra l’avion d’air Madagascar ce jour en direction d’Antsiranana est la dame de compagnie de Lalao Ravalomanana. Quant à Tojo Ravalomanana et son épouse Claudia, ils ont rejoint Antsiranana hier en voiture. Avec cette présence d’un médecin dans la délégation de la famille de l’ancien président, on peut conclure que ce dernier ne va pas bien dans son lieu de détention. Et ce malgré le fait que le régime en place allouerait un budget conséquent par jour pour prendre soin de lui.

Retour en Afrique du Sud. Par ailleurs, force est de constater que les choses évoluent au niveau des procédures relatives à l’instruction judiciaire suite à la plainte de l’Aviation Civile de Madagascar. Les trois avocats de l’ancien président ont pu le rencontrer à Antsiranana. L’avocat sud-africain Brian Currin était rentré avant-hier dans la Capitale, tandis que Me Désiré Randrianarivelo et Me Hasina Andriamahadison n’ont regagné Antananarivo qu’hier. D’après nos sources, Brian Currin a rejoint hier l’Afrique du Sud où il va s’enquérir davantage sur la compagnie aérienne qui a transporté d’Afrique du Sud Marc Ravalomanana le 12 octobre 2014. En tout cas, Marc Ravalomanana se prépare à son procès. Il fait collecter par ses avocats toutes les preuves qui lui permettraient de se défendre contre d’éventuels chefs d’inculpation qui seraient retenus contre lui. Brian Currin, Désiré Randrianarivelo et Hasina Andriamahadison se préparent notamment à défendre l’ancien exilé d’Afrique du Sud contre l’article 82 alinéa 3 du Code pénal qui stipule : « Sera également coupable d’atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat (…) tout malgache ou tout étranger (…) qui survolera le territoire malgache au moyen d’un aéronef étranger sans y être autorisé par une convention diplomatique ou une permission de l’autorité malgache. »

R. Eugène

Telma Fibre Vibe

Share This Post