Narison Stephan : « Les rancunes entre politiciens bloquent le processus de réconciliation »

Jacaranda
Le professeur Narison Stephan expliquant la physique des hautes énergies.
Le professeur Narison Stephan expliquant la physique des hautes énergies.

Le professeur Narison Stephan, directeur de Recherche CNRS-Montpellier et non moins fondateur de l’Institut HEPMAD de l’Institut HEPMAD de l’université d’Antananarivo dresse un tableau peu reluisant des affaires nationales. Ce professeur se pose des questions, notamment sur certains points qui marquent la vie du pays. Qui ne connaît pas la beauté naturelle et la richesse de Madagascar. Qui ignore la pauvreté extrême de 90 % des malgaches et la richesse de quelques privilégiés due à l’inégalité de partage ? Qui ne connaît pas non plus l’amateurisme des politiciens et l’incompétence de chaque gouvernement pour gérer les affaires de ce pays  mais aussi leur façon d’accéder et de s’accrocher au pouvoir ? Et qui ignore les rancunes entre politiciens qui bloquent le processus de réconciliation ! Il a cité notamment le cas de Marc Ravalomanana.

Evolution. A cet effet, le professeur a pris l’exemple de l’éducation nationale. « Tous les dirigeants actuels sont passés sur les bancs des écoles mais semblent l’oublier car l’éducation et la recherche sont les plus mal loties des ministères », a-t-il déploré. Et les constats ne s’arrêtent pas là. « Le programme n’est pas souvent adapté à l’évolution de la société et des nouvelles technologies. Par exemple, le programme de plan incliné en physique, qui est certes utile pour étudier le frottement d’un corps qui descend, mais on oublie que ces jeunes manipulent depuis longtemps des téléphones portables et des ordinateurs ! Alors, ces jeunes doivent au moins savoir les bases de la physique utilisé pour construire et faire marcher ces appareils ».

Recueillis par Dominique R.

Blueline Air Fiber

Share This Post