Cyrille Reboza sur la réconciliation : « Le ministère de la Communication joue le rôle de facilitateur »

Jacaranda

La réconciliation nationale, réouverture des stations privées fermées, migration numérique et Etats-généraux, tels ont été, entre autres, les thèmes abordés, lors du petit-déjeuner de presse organisé par le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, Cyrille Reboza, hier, à Nanisana. A propos de la réconciliation nationale, ce dernier a déclaré que son département joue le rôle de facilitateur. Tout en signalant au passage que «  le ministère a déjà réuni plusieurs entités concernées par ce sujet, notamment la société civile ».

Exploitation. Pour ce qui est de la réouverture des stations privées, le ministre de la Communication a fait savoir que les stations fermées, au nombre de 80, ne sont pas justifiées. Il a ainsi expliqué qu’il y en avait ceux qui ont obtenu une fréquence mais n’ont pas eu de licence d’exploitation, d’autres n’ont pu acquérir que des essais techniques. Un troisième cas mentionné par le ministre, ceux qui ont été fermés pour des raisons politiques. Et de confier que « la suspension des stations privées durant la transition est toujours maintenue. Ce n’est pas facile de prendre des décisions ». Concernant le cas de Radio Fahazavana, le ministre de signaler que « Radio fahazavana a déposé une plainte auprès du Conseil d’Etat. On attend le verdict ». Autrement dit, les actions du ministère dépendront du jugement rendu par le Conseil d’Etat.

Migration numérique. Cette rencontre avec la presse a été également mise à profit par le ministre et son staff pour parler de la migration numérique. De ce fait, la télévision analogique, va être remplacée par la télévision numérique terrestre (TNT). Le ministre a tenu toutefois à signaler que l’on pourrait utiliser un décodeur pour la télévision analogique. Quant aux Etats-généraux, il y aurait des discussions au préalable avant sa mise en œuvre, a-t-il souligné.

Dominique R.

Blueline Air Fiber

Share This Post