Détenus politiques : « Leur libération dépend du Conseil des ministres »

Jacaranda

Apparemment, le ministère de la Justice n’a encore reçu aucune consigne concernant la libération des détenus politiques. Pourtant, lors du Sommet des 5 présidents qui s’est tenu vendredi dernier à Ivato, le locataire d’Iavoloha, Hery Rajaonarimampianina s’est engagé à libérer les prisonniers politiques d’ici à la fin d’année, du moins c’est ce qui est stipulé dans le communiqué conjoint présenté à l’issue de la rencontre par les Chefs d’Eglises membres du FFKM. Hier, la ministre de la Justice Noëline Ramanantenasoa a renvoyé la balle dans le camp du gouvernement. « La décision relative à leur libération doit être confirmée par un décret pris en Conseil des ministres », a-t-elle soutenu. Une réaction logique et normale en effet. Pour l’instant donc, la date de la libération des 15 détenus politiques encore incarcérés à Antanimora et à Tsiafahy n’est pas encore connue. La ministre de la Justice a quand même laissé entendre que son département prévoit une mise à jour de la liste des prisonniers concernés. Le président de l’association « Maherifon’ny firenena 2009 » pour sa part a confirmé que l’on compte actuellement 15 détenus politiques. Hier, l’association s’est rendue au ministère pour déposer une liste.

Davis R

Blueline Air Fiber

Share This Post