Crise universitaire : Le PM Kolo Roger désamorce la bombe

Jacaranda
Des représentants de nombreuses associations d’étudiants ont rencontré le PM hier à Mahazoarivo.
Des représentants de nombreuses associations d’étudiants ont rencontré le PM hier à Mahazoarivo.

Le chef du gouvernement a écouté les revendications des présidents d’associations estudiantines hier au Palais d’Etat de Mahazoarivo, à un moment où les campus – une poudrière en permanence – sont en ébullition.

Au bout de deux heures d’échanges, le PM a désamorcé la bombe en donnant la garantie qu’il va avoir une réunion avec le ministre de l’Enseignement supérieur et qu’il fera tout son possible pour trouver une solution. Quitte à mobiliser son réseau à l’extérieur. Ce qui a amené les représentants des étudiants – apparemment rassurés – à faire des concessions. En retour, ils ont promis la suspension des mouvements de grève et autre manif. En réponse aux huées que la délégation gouvernementale qu’il a conduite a essuyées jeudi dernier au campus d’Ankatso, le Dr Kolo Roger a choisi de positiver les choses  par le dialogue direct et en jouant la carte transparence devant la presse.

Doléances. Les porte-paroles des étudiants ont exposé en détail leurs doléances. « La révision à la hausse des bourses ; l’assouplissement du LMD ; la répartition équitable et l’assainissement des logements dans les cités U ; la connexion haut débit à internet ». En plus de l’augmentation des bourses, les étudiants issus des régions réclament aussi et surtout « leur paiement régulier, avec un calendrier en bonne et due forme ». Les étudiants connaissent les mêmes problèmes que la population : le délestage pénalise les Universités. Les étudiants ont besoin d’électricité et d’eau courante comme tout le monde et notamment pour pouvoir étudier le soir. «  Notre cursus perd de la valeur par rapport aux universités privées », a fait remarquer un étudiant.

Bilan. Plusieurs associations étaient représentées hier à la séance de travail à Mahazoarivo qui a vu également la présence de membres du staff de l’Université d’Antananarivo. Il s’agit de l’Association des étudiants en Gestion représentée par Isamael Bouba Michel ; l’Association des étudiants de la Faculté des sciences représentée par Andriambinintsoa Toky Harivelo ; l’Association des Etudiants en Droit représentée par Sera Tasson Anjara ; l’Association des étudiants en Sociologie représentée par Rivo Raphael ; l’association des étudiants en Polytechnique représentée par Randrianirina Mahafaly ; l’Association des étudiants en Médecine représentée par Randrianasolo Lova ; l’Association des Etudiants en Lettres avec Rafamantanantsoa Tantely ; l’Association des étudiants en Economie avec Nomenjahary Fanjaniaina ; et l’ENS de Raharilala Fleurot. Les deux parties ont convenu de se rencontrer tous les deux ou trois mois. « Afin d’évaluer ce qui a été fait et ce qui ne l’a pas été ». Un bilan périodique en quelque sorte pour le PM de l’ancien expert-comptable devenu Président qui a réitéré hier, qu’il est à la tête du gouvernement pour servir le pays et non pas pour se servir ni asservir.

R. O

Telma Fibre Vibe

Share This Post