Antaninarenina : Un ressortissant karàna arreté en possession de faux billets

L’étau des policiers a fini par se resserrer sur un ressortissant karàna, un faux-monnayeur récidiviste. Et une enquête est déjà en cours pour coincer ses complices. Ce père de famille, de nationalité indienne, marié avec une native malgache, a déjà été surveillé de près par les forces de l’ordre, un mois déjà, a-t-on appris auprès des enquêteurs. Une fois toutes les preuves réunies, ces limiers se sont lancés dans la perquisition de son domicile, à Antaninarenina, samedi dernier. Et c’est pendant cette fouille qu’ils ont pu mettre la main sur des outils pour la confection de faux billets. Ils ont trouvé sur place des valises contenant des milliers de papiers découpés en forme de billet de 10.000 ariary, ficelés avec de vrais billets, ainsi que des produits chimiques et des cotons. Toutefois, et même pris en flagrant délit par la police de la Sûreté Urbaine (Sut), cet homme, lors de son enquête qui s’en est suivi, n’a pas avoué. Il semblerait que lui-même a été surpris de la présence de ces papiers et de ces différents outils dans sa maison. Or, d’après les explications, ce même ressortissant étranger a été reconnu coupable d’avoir été le cerveau d’un réseau de faux-monnayeurs en 2013. Et voilà qu’un an après, il est interpellé pour la seconde fois, pour cette même infraction. Des faits qui suscitaient beaucoup de remarques de bons nombres d’observateurs sur notre principe juridique, vu que la loi stipule clairement que tout contrefacteur de monnaie est puni de travaux forcés à perpétuité.

m.L

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication