Grâce présidentielle : Coutiti, 2 colonels et un GP2 libérés

Jacaranda
Le Col Jadifara Laurent, en pleine forme, à sa sortie de la prison d’Antanimora hier matin.
Le Col Jadifara Laurent, en pleine forme, à sa sortie de la prison d’Antanimora hier matin.

Comme il fallait s’y attendre, quatre autres détenus politiques ont recouvré leur liberté hier. Il s’agit du colonel Coutiti Assolant, du colonel Jadifara Laurent, du colonel Andriamihoatra Rajaomilison et le gendarme principal de deuxième classe Fikisy Lydie. Le colonel Coutiti Assolant qui a été incarcéré à Tsiafahy n’a pas immédiatement rejoint sa famille étant donné qu’il est depuis un certain temps admis à l’hôpital HJRA. Par contre, les colonels Jadifara et Andriamihoatra qui ont été condamnés à une peine des travaux forcés à perpétuité sur l’affaire BANI, ainsi que le GP2 Fikisy Lydie qui a été impliqué dans l’affaire du 7 février ont pu quitter hier même la prison d’Antanimora. A l’instar de quatre autres détenus politiques qui ont recouvré leur liberté le 24 décembre 2014 dont le Général Jean Raoelina, ces derniers bénéficient de la grâce présidentielle.

Réintégration. Les familles des détenus politiques libérés suite à une décision présidentielle s’interrogent sur la carrière de ces derniers. Pour elles, une vraie réconciliation nationale, l’Etat doit se soucier de la réintégration de ces militaires condamnés durant la crise politique à Madagascar. Cette doléance s’adresse au président de la République, chef suprême des forces armées, Hery Rajaonarimampianina qui a pris en Conseil des Ministres hier une autre décision permettant à certains Colonels et certains Généraux d’accéder aux grades supérieurs. L’avenir des familles de ces détenus militaires graciés dépend de cette réintégration. En tout cas, la réconciliation s’impose au sein des forces armées. Cette réconciliation devrait aboutir à lever les clivages politiques qui divisent les forces armées depuis les crises cycliques à Madagascar. Ces clivages étaient surtout constatés en 2009 lorsqu’une partie de l’Armée a soutenu la Révolution Orange initiée par Andry Rajoelina qui avait conduit au renversement du régime de Marc Ravalomanana.

R. Eugène

Share This Post