Ministère de l’Environnement : L’ancien Secrétaire général arrêté hier

Jacaranda
Le Bianco renforce la lutte contre les détournements au niveau de l’Administration publique.
Le Bianco renforce la lutte contre les détournements au niveau de l’Administration publique.

Une source proche du dossier a laissé entendre qu’il est fort possible que celui-ci soit conduit directement à la prison d’Antanimora.

Le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) refuse catégoriquement de tolérer les détournements au niveau de l’Administration publique. C’est certainement le message que la nouvelle équipe dirigée par Jean Louis Andriamifidy souhaite lancer. Hier, l’équipe de la branche investigation au sein du Bianco a procédé à l’arrestation de l’ancien Secrétaire général du Ministère de l’Environnement. Des éléments mixtes fortement armés l’ont ensuite amené au bureau de la Chaîne pénale anti-corruption aux 67Ha vers la fin de l’après-midi. De sources proches du dossier, après avoir resté introuvable pendant 24 heures, l’ex-SG qui n’est autre que l’ancien Chef de la Région Analamanga de 2005 à 2008, a fait l’objet d’un mandat d’amener. Ce haut fonctionnaire est en effet considéré par les enquêteurs du Bianco comme étant le « cerveau » d’une affaire concernant le détournement d’une somme de plus de  4 milliards d’Ariary au niveau du Ministère de l’Environnement et des Forêts en 2013. Prévu débuter lundi dernier, l’audition n’a commencé qu’hier vers 18h30. Pour cause, contrairement aux 14 autres individus impliqués dans cette affaire, l’ancien Secrétaire général a choisi d’ignorer la convocation de la Chaîne pénale. Pour leur part, un ancien Directeur général et l’actuel Directeur Administratif et Financier du Ministère de l’Environnement et des Forêts, ainsi que des prestataires et fournisseurs se sont présentés devant le Juge de leur plein gré. Certains d’entre eux ont été accompagnés par leur avocat.

Antanimora. A l’instant où nous mettons cet article sous presse (22h30), l’audition de l’ex-Secrétaire général n’a pas encore pris fin. Toutefois, joint au téléphone, une source proche du dossier a laissé entendre qu’il est fort possible que celui-ci soit conduit directement à la prison d’Antanimora où il risquerait de passer la fête de fin d’année. En effet, vu la manière à laquelle les éléments mixtes de la branche Investigation du Bianco ont exécuté le mandat d’amener, et le montant de la somme détourné au Ministère de l’Environnement et des Forêts, cet ancien haut responsable devrait s’attendre à un traitement plus sévère. Faut-il rappeler que cette affaire concerne le détournement de 4 678 804 030 Ariary. Plus de la moitié de cette somme aurait été utilisée dans des prestations et des marchés fictifs. Les faits auraient été commis durant la période transitoire en 2013.

Davis R

Share This Post