Remaniement : Kolo Roger sur le départ Un général comme PM ?

Ultime conseil des ministres le 30 décembre 2014 à Iavoloha. Il pourrait être aussi le dernier pour certains membres du gouvernement. Y compris pour le Premier ministre Kolo Roger qui serait sur le départ.  Il aurait plus ou moins pris congé de ses ministres lors du dernier conseil de gouvernement. Reste à savoir si son successeur sera nommé d’ici le premier Conseil des ministres de l’année prévu le 15 janvier 2015. On laisse entendre que le prochain PM pourrait être un militaire. Si c’est le cas, il sera vraisemblablement issu des derniers généraux promus durant le conseil des ministres qui aura sonné la fin de la classe pour les futurs limogés après trois trimestres, enfin presque, durant lesquels leurs résultats n’étaient pas positifs aux yeux de l’ancien expert-comptable devenu Président de la République. Si ce dernier venait effectivement à parachuter un général à Mahazoarivo, ce sera le 6e militaire à prendre la tête du gouvernement après le Colonel Joël Rakotomalala ; le général Désiré Rakotoarijaona ; le Colonel Victor Ramahatra ; le général Charles Rabemananjara ; et le général Camille Vital. Et ce, sans qu’il s’agisse pour autant d’un régime militaire.

Article 54.  Pour sa part, Kolo Roger pourrait être recasé en Suisse en qualité d’Ambassadeur auprès de la Confédération helvétique et de Représentant permanent auprès de l’Office des Nations Unies à Genève. Le seul problème au départ de l’actuel locataire de Mahazoarivo, c’est que cela risque de relancer la polémique sur l’interprétation du fameux article 54 de la Constitution qui prévoit que « le Président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale ». Par contre, il sera plus aisé pour le Président de remplacer l’actuel chef du gouvernement car, d’après le même article, « il met fin aux fonctions du Premier ministre, soit sur la présentation par celui-ci de sa démission, soit en cas de faute grave ou de défaillance manifeste ». Les deux derniers cas de figure étant plus ou moins déshonorants ou infâmants, on retiendra sans doute le …premier.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication