Police de l’Air et des Frontières : 133 expulsions et 69 refoulements en 2014

L’Inspecteur général de Police Randimbisoa Blaise Richard a arboré ses « 4 étoiles » lors de la cérémonie de passation entre Kolo Roger et Jean Ravelonarivo à Mahazoarivo.
L’Inspecteur général de Police Randimbisoa Blaise Richard a arboré ses « 4 étoiles » lors de la cérémonie de passation entre Kolo Roger et Jean Ravelonarivo à Mahazoarivo.

111 864 passeports ont été délivrés par le Ministère de la Sécurité Publique (MSP) en 2014 alors qu’ils étaient 47 232 en 2013. C’est en rapport avec la hausse significative du nombre de passagers contrôlés à l’embarquement et au débarquement : 356 301 et 356 806 l’année dernière. Contre 209 905 et 198 642 l’année d’avant. Le nombre de visas délivrés par la Police de l’Air et des Frontières (PAF) a augmenté en conséquence avec 9690 en 2013 et 97.844 l’année suivante. Soit presque dix fois plus.

Contrôle. Par ailleurs, le bilan 2014 du MSP fait état de 133 expulsions et 69 refoulements aux frontières. Soit un taux d’accroissement de 104,62% pour les expulsés et de 245% pour les refoulés qui étaient respectivement au nombre de 65 et 20 en 2013. Des opérations de contrôle sur la voie publique et des fiches d’hôtel ont été aussi menées dans le cadre du renforcement de la lutte contre les atteintes à la législation sur l’immigration et l’émigration. Et pour laquelle il importe de «multiplier les actions de surveillance de la Zone Economique Exclusive (ZEE) avec l’instauration progressive de la Police Maritime et Fluviale ».

Coopération. Il est aussi question de « renforcer la complémentarité des activités dans le cadre de la coopération inter-corps » car la Police ne peut pas tout faire à elle seule. D’où le renforcement de la collaboration entre les diverses entités impliquées tout en privilégiant les renseignements et la remontée d’informations. Il s’agit également d’« encourager le partenariat avec le Privé pour une coproduction de sécurité en matière de prévention situationnelle et des matériels techniques et de télésurveillance ». Tout cela fait partie des activités préventives menées en 2014 par le ministère de la Sécurité Publique dirigé par Randimbisoa Blaise Richard qui vient d’être promu Inspecteur général de la Police à titre exceptionnel. Ceci explique sans doute cela.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication