Diplomatie : Restructuration en vue dans nos ambassades



Jacaranda

Diplomatie économique et politique. C’est l’expression utilisée hier par la nouvelle ministre des Affaires Etrangères Atallah Béatrice pour résumer ce que devrait être désormais la diplomatie malgache. Par diplomatie économique, Atallah Béatrice entend booster une diplomatie qui contribue au développement économique du pays. Chaque représentation malgache à l’étranger doit désormais attirer des investisseurs à Madagascar. Par diplomatie politique, Atallah Béatrice entend les efforts à fournir pour que les sorties à l’extérieur du président de la République dans le cadre des grands rendez-vous internationaux soient couronnés de succès. « Tout cela en conformité avec la Politique Générale de l’Etat », a souligné le nouveau chef de la diplomatie malgache.

Atallah Béatrice (à gauche sur la photo) prône une diplomatie économique et politique au service du développement.
Atallah Béatrice (à gauche sur la photo) prône une diplomatie économique et politique au service du développement.

Priorités. Lors de sa passation de service avec l’ex-ministre des Affaires Etrangères hier, le nouveau chef de la diplomatie malgache a annoncé quelques priorités qui l’attendent, à savoir la nomination de l’ambassadeur de Madagascar auprès de l’Union européenne à Bruxelles, la réunion des experts de la COI sur l économie bleue et la préparation du Sommet de l’OIF qui se tiendra à Madagascar en 2016. « Le plus proche est le dialogue politique avec l’Union européenne qui sera présidé par le président de la République vendredi prochain », a souligné Atallah Béatrice. Par ailleurs, la nouvelle ministre des Affaires Etrangères n’a pas exclu des restructurations au niveau de nos ambassades à l’étranger. « On va évaluer la performance de nos ambassadeurs. On va étudier l’utilité de certaines ambassades déjà existantes. Par contre,  Il y a des pays où Madagascar devrait avoir de représentations », a-t-elle laissé entendre.  Antonio Sanchez de l’Union européenne est le premier ambassadeur à avoir été reçu hier à Anosy par Atallah Béatrice après sa passation de service.

Pilotage à distance. La passation de service d’hier a mis fin aux fonctions d’Atallah Béatrice à la présidence de la CENI-T. « Je ne suis plus présidente de la CENI-T à partir d’aujourd’hui. C’est à l’Assemblée Générale de cette Commission de décider de son avenir. Je tiens tout simplement à préciser que la CENI-T a déjà fixé son chronogramme d’activités dans le cadre des futures Communales», a-t-elle déclaré pour répondre à ses détracteurs qui l’accusent de pilotage à distance de la CENI-T  depuis le ministère des Affaires Etrangères. Par ailleurs, Atallah Béatrice de signaler que le rapport de ses activités à la tête de la CENI-T sera bientôt présenté au gouvernement. Bref, l’ex-locataire d’Alarobia se consacre désormais à la promotion de la diplomatie malgache.

R. Eugène

Share This Post