Jean Ravelonarivo : « Des éléments des forces de l’ordre envoyés à Fianarantsoa »

Jacaranda
Le Premier ministre Jean Ravelonarivo a annoncé la mise en place de notre politique générale de sécurité, hier, au DLC.
Le Premier ministre Jean Ravelonarivo a annoncé la mise en place de notre politique générale de sécurité, hier, au DLC.

Le chef du gouvernement a donné une brève explication sur la position du pouvoir concernant le saccage de la station radio et télévision VIVA à Fianarantsoa.  

En marge de l’atelier sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS), hier, au Development Learning Center (DLC), à Anosy, le Premier ministre Jean Ravelonarivo a fait une déclaration concernant le saccage de la radio et de la télévision VIVA Fianarantsoa. En fait, c’est la première réaction officielle de la part des tenants du pouvoir. Le Premier ministre a ainsi déclaré « Ce n’est pas l’Etat qui a saccagé VIVA Fianarantsoa. Et notamment qui a  procédé à la destruction des biens d’autrui. Dès que nous étions informés, on a envoyé des éléments des forces de l’ordre ». Sans ajouter plus, se contentant tout simplement de dire que c’est « pour le secret de l’enquête».

Politique générale. Pour en revenir à l’atelier au DLC, le Premier ministre a déclaré que l’objectif est de « mettre en place notre politique générale de sécurité, suivant nos besoins. Il n’y aura jamais un développement sans paix sociale et sans stabilité politique. La réforme de la sécurité, c’est un challenge pour tout le monde mais non pas seulement pour l’Etat ». Faut-il souligner que pour un mandat de un an, l’on a mené des consultations dans les 22 régions que compte le pays du 15 août au 20 septembre 2014. Le but est de rechercher, identifier les priorités régionales en matière de RSS, et ce, pour préparer le séminaire national sur la Réforme du Secteur de la Sécurité qui se tiendra du 12 au 16 octobre 2015, à Antananarivo. Ces consultations régionale et nationale auprès des acteurs étatiques et non étatiques transversaux ont été menées dans le but de proposer une lettre de politique générale en matière de RSS au président de la République.

Gouvernement. Notons que cet atelier a vu la présence de la représentante spéciale de la présidente de la Commission de l’Union africaine, Hawa Ahmed Youssouf, ainsi que des membres du gouvernement, notamment les ministres de la Défense Nationale, Dominique Rakotozafy, de la Justice Noëline Ramanantenasoa, de l’Intérieur Mahafaly Solonandrasana Olivier et du Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, Paza Didier Gérard.

Dominique R.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Quelle honte de la part de VIVA Fianarantsoa, que d’accuser le gouvernement d’avoir perpétré ces attaques? Sont-ils devenus fous au point d’affirmer de telles sottises? Ont-ils ne serait-ce qu’une preuve minime de ce qu’ils avancent? Votre réaction a été exemplaire M. le PM, avec tous ses forces de l’ordre, afin de maintenir la stabilité dans la capitale Betsileo. Ainsi, ses VIVA Fianarois fermeront rapidement leur clapet

  2. On est déjà au courant de la folie maparienne et leur comédie à deux balles. Qui va encore se laisser avoir par leur soap-opera?! Cette histoire de viva saccagée et pillée, c’est la même histoire qui se répète, ou plutôt que les mapar souhaitent répéter. Se positionner en victime pour faire paraître le pouvoir en place comme étant leur bourreau, des dictateurs et des corrompus. Bref, ils ne sont pas prêts de sortir de l’auberge.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.