Didier Ratsiraka : Sortie médiatique après un long mutisme

Jacaranda
« Deba » fera des déclarations ce jour sur la situation politique à Madagascar.
« Deba » fera des déclarations ce jour sur la situation politique à Madagascar.

Une sortie médiatique très attendue de l’Amiral Didier Ratsiraka ce jour lors d’une conférence de presse au Carlton.

L’Amiral Didier Ratsiraka mettra fin à son mutisme avec la sortie du livre de ses entretiens biographiques écrit par Cécile Lavrard-Meyer, intitulé « Didier Ratsiraka : Transition démocratique et pauvreté à Madagascar. » Aujourd’hui à partir de 19h, l’ancien président va tenir une conférence de presse à l’Hôtel Carlton. Une occasion certainement pour « Deba » de s’exprimer sur l’évolution de la situation politique à Madagascar depuis la tenue des assises nationales de réconciliation organisées par le FFKM et auxquelles il a activement participé. L’amiral Didier Ratsiraka a adhéré à la résolution de ces assises. Par contre, sa proposition sur le report des Communales n’a pas été prise en compte par le régime en place. Ce qui n’a pas empêché l’AREMA, son parti politique, de présenter des candidats dans toute l’Ile, en particulier dans la capitale. Sa fille Annick Ratsiraka et les barons de l’Avant-garde pour la Rénovation de Madagascar ont affiché leur soutien au candidat à la mairie d’Antananarivo le Pr Harimanana Raniriharinosy. Si pour certains observateurs, la participation de l’AREMA aux dernières Communales était juste un acte de présence, pour d’autres, l’homme fort de la deuxième République redynamise son parti pour envisager son retour au pouvoir.

Majorité à géométrie variable. L’amiral Didier Ratsiraka ne manquera pas de proposer des solutions à l’instabilité politique à Madagascar après l’échec de la motion de déchéance et de la motion de censure. Instabilité qui est favorisée par la majorité à géométrie variable à l’Assemblée nationale. A l’époque, l’existence d’une  majorité à géométrie variable à l’Assemblée nationale avait facilité le retour au pouvoir de « Deba » en 1996. Le président de la République de l’époque le Pr Zafy Albert avait fait l’objet d’un empêchement, car il n’avait pas maîtrisé la majorité dans la Chambre Basse. En tout cas, on va comprendre ce que l’amiral Didier Ratsiraka veut entendre par « transition démocratique ». En principe, aucune transition ne peut être démocratique. Tout régime de transition est issu, soit d’un changement anticonstitutionnel ou coup d’Etat, soit d’un consensus de politiciens après l’empêchement ou la démission d’un président de la République élu. A rappeler que la mouvance Ratsiraka n’a pas signé la Feuille de route qui a institué la « transition consensuelle » de 2011. « Deba » a parlé de « Feuille de déroute ». Quoi qu’il en soit, l’amiral Didier Ratsiraka reste une importante personnalité politique dans le pays. On le consulte de temps en temps sur des questions délicates de la vie nationale.

R. Eugène

Telma Fibre Vibe

Share This Post

13 Comments - Write a Comment

  1. Le mal de notre belle et gd île, c’est la manipulation des étrangers dans par corruption et l’utilisation des étrangers des fausses monnaies malgache. Des européens tout souriants m’ont proposé d’acheter de la monnaie ariary, des billets tout neufs, d’où viennent-t-elles. Ça s’est passé à la réunion,lors de mon escale.

  2. ny fandehanana any ampiangonana tsy midika fa tsara ny olona iray
    ,ny fahalalana ny tantara tokony tsy andraisana lesona ratsy nataon’ireo teo aloha .Ny mpitondra teo aloha no tena topon’adraikitra amin’izao fahantrana izao ,fa indrindra Didier Ratsiraka

  3. Aleo manjono milamindamina toy izay mamaky ny rediredy sy adalana rehetra ato…
    Mbola ho ela vao ho tafarina e….

  4. Visionnaire ? Prendre comme modèle la Corée du Nord (merci, le palais de Iavoloha) et Cuba, sortir un “boky mena” comme si le maoïsme était un exemple à suivre, malgachiser à tout va l’enseignement public de telle sorte que les enfants sont aujourd’hui bien incapables de s’informer sur internet (oui, le web sert aussi à cela, ce qui ennuie d’ailleurs les dictateurs en tous genres), laisser fuir des dizaines de millions de dollars en saphir (merci, fiston !) et autant d’or non déclaré, offrir aux Japonais les ressources halieutiques du pays (allez voir un peu l’état de la pêche locale sur la côte ouest !) etc, etc… C’est sûr, cet homme est un visionnaire : il a pressenti la mort de son pays.

  5. Nos dirigeants n’ont jamais été aussi visionnaires que lui. Que dire d’un peuple aussi pauvre que mal informé. La plus part des média tirent des conclusions au lieu d’ouvrir le débat sur les choses qui se pas dans ce pays.

    Mon pays va mal… et nul ne s’en soucis, tout le monde attend un miracle venu d’ailleurs. Pourquoi attendre alors que nous avons le pourvoir de changer tous cela. Faisons de nous et de nos actions le miracle.

  6. Les analyses des anciens Présidents de la République sont toujours à écouter, vu qu’ils ont maintenant du recul et surtout pas futur candidat.

    Ratsiraka était au pouvoir par 2 fois et si ses forfaits n’ont pas été expiées, c’est les lacunes de notre justice. Et çà continue avec Ravalomanana qui doit beaucoup d’explications et de comptes à rendre à la Nation.
    Comme on “amnistie” tacitement, tous se retrouvent propres, honnêtes et ont le culot de se présenter, sans aucune scrupule, devant la Nation.
    A ce jeu, sûr et certain que lors de l’élection présidentielle de 2018, Ravalomanana remplira tous les conditions pour être candidat : pratiquement un casier judiciaire vierge, aucune affaire en souffrance avec le Fisc et devant les tribunaux.
    A défaut d’amnistie, on va nous pondre une prescription spéciale, particulière et exceptionnelle. ‘faut bien comprendre que Ravalomanana veut avoir aussi le Sénat … au moins une grande majorité. Il rêve aussi que Hery Rajaonarimampianina dissout le plus rapidement possible l’Assemblée nationale pour avoir tout le pouvoir législatif selon ses voeux lors des assises nationales de la réconciliation nationale du FFKM qu’on a occultées depuis.

    Bref, Hery Rajaonarimampianina est toujours en mauvaise posture politiquement. Il n’a pas su “gérer” comme il faut Ravalomanana que Rivo Rakotovao ne veut pas du tout en entendre parler. Hery s’est fait piéger bêtement par Marc. De l’autre coté, il y a Andry et toute sa bande … à l’affût.

    Nous voilà partis pour la présidentielle de 2018.

  7. Cet homme raciste anti merina est celui qui a coulé Madagascar. C’est un narcissique pervers et diablement manipulateur. Détruire don propre pays n’est pas un signe d’intelligence et ceux qui le défendent aveuglément de pauvres individus sans cervelle

  8. Raha raisina hoe santionan’ny olona mahay mamakiteny sy mahay manoratra eto Madagasikara ireo rehetra mamoaka hevitra eto. Dia tsy mahagaga raha tsy mety mandroso ilay firenena.
    Ny antony dia ny maroan’isa amin’izay mpanoratra vakiana eto dia tsy mahalala mihintsy ny tantara ny zavatra nisy teto Madagasikara hatramin’ny nahazaoana ny fahaleovantena. No be fankahalana sy tsy madio fo, nefa dia olona mandeha miangona rehefa alahady.

  9. Je ne serais pas surpris d’apprendre que vous ayez fait vos études avec un laitier. Ce pays manque cruellement d’intellectuels et déborde d’individus pressés et simplistes comme vous. M.le président Didier Ratsiraka est le premier président de la République malgache a faire publier ses mémoires. Il est un homme de grande instruction, un homme plein de sagesse. Vous devriez prendre le temps de réfléchir, prendre du recul aux choses et à l’histoire avant d’écrire vos âneries .

  10. Trainer de vieilles carcasses n’a jamais permis d’avancer plus vite…

  11. C’est quoi sa “transition démocratique” un nouveau 1972? Expulser les étrangers et se délecter de ce qu’ils auront laissé derrière eux à l’exception de leur petite valise en carton qu’on les aura autorisé à prendre avec eux? Et quand les charognards auront tout bouffé et qu’il ne restera plus rien, l’Amiral Rouge et sa clique se réfugieront en France pour vivre sur les deniers que les expulsés contribuables français auront payé en impôts à l’état français? Et après on dira c’est la faute aux vazahas si le pays va mal! Madagascar n’est pas sorti de la mouise….

  12. Long mutisme ??? On a pas la même notion du temps ….émoticône grin

  13. La moindre décence voudrait que ce dictateur, ancien repris de justice en fuite, prévaricateur, voleur et soutien de petit dictateur d’opérette (pardon, de night-club) se retire définitivement de la vie publique. Ce qui, en toute justice, ne devrait pas lui interdire de payer pour ses crimes contre le peuple malgache. Mais non, les dictateurs ont ceci de commun avec les cons c’est qu’ils osent tout et, finalement, peut-être auraient-ils tort de se gêner puisque les Malgaches (du moins certains d’entre eux) continuent à vénérer cet amiral sans flotte qui a juste réussi à couler son pays.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.