Hery Rajanarimampianina : Clin d’œil aux investisseurs étrangers

« A  la découverte de la biodiversité marine : se nourrir sainement et durablement ». Tel est le thème choisi par Madagascar dans le cadre de l’Expo Milan 2015. En effet, la Grande île était à l’honneur hier pour cet évènement universel mettant en exergue la culture, l’économie et la promotion des richesses naturelles de tous les pays du monde. A noter que 144 Etats participent à cette manifestation qui a débuté le 1er mai et ne prendra fin que le 31 octobre prochain. Cette journée nationale réservée pour Madagascar a été une occasion pour la diaspora malgache en Italie et dans d’autres pays européens, mais aussi et surtout pour le gouvernement malgache de mettre en avant l’art, la culture et les richesses naturelles de la Grande Ile, en l’occurrence de la biodiversité marine qui représente « un atout majeur pour l’économie malgache », selon le président de la République, Hery Rajaonarimampianina. Selon Ses dires, la participation à « Expo Milan 2015 » est d’une importance significative, constituant une nécessité surtout après cinq années de crise politique, au cours desquelles le pays a été mis à l’écart par rapport à la diplomatie mondiale. Ce périple milanais a donc permis aux dirigeants actuels de marquer le retour de Madagascar sur le devant de la scène internationale. A noter que la dernière participation de Madagascar à cet évènement planétaire organisé tous les cinq ans remonte à 2008.

Richesses exceptionnelles. Dans le cadre de cette « Journée nationale de Madagascar », le stand réservé à la Grande île a été assailli par des visiteurs venant des quatre coins du monde. Pierres précieuses et produits artisanaux typiquement malgaches ont été exposés au « Pavillon Madagascar », qui s’étale sur un espace de 60 mètres carrés. Dans son discours, le président de la République n’a pas manqué de remercier la diaspora malgache en Italie et en Europe qui, en collaboration avec le Ministère du Commerce, a pris en charge la participation de Madagascar à cet évènement. « Grâce à vous, la culture et la beauté de notre pays rayonnent aux yeux du monde entier », a-t-il soutenu d’emblée. Et d’ajouter que la participation à de telles manifestations illustre l’implication de la Grande île à faire connaître à travers le monde les richesses exceptionnelles que la nature nous a confié. Elle reflète également la volonté du régime actuelle à respecter ses engagements internationaux et à mettre en œuvre son agenda sur le plan politico-économique. Cette occasion a également permis au numéro Un d’Iavoloha d’interpeller la Communauté internationale sur la nécessité d’une réflexion se rapportant aux besoins d’actions et d’innovations à travers le monde pour lutter contre la malnutrition.

En tout cas, le président Hery Rajaonarimampianina a eu une journée très chargée hier. Une visite guidée des pavillons de l’Italie, du Maroc et de l’Egypte, suivie de la signature du Livre d’or de l’Expo Milan 2015 a clôturé les programmes de la matinée. Dans l’après-midi, l’homme fort du pays a assisté au Forum économique qui s’est déroulé à l’Expo Center à Rho Milan. Une occasion pour lui de lancer un clin d’oeil à l’endroit des investisseurs italiens, et aux membres de la diaspora malgache en Europe afin de venir à Madagascar pour promouvoir l’investissement, notamment au niveau des petites et moyennes entreprises. « Actuellement, nous mettons en place tous les périmètres facilitant l’installation des investisseurs », a-t-il déclaré. Et ce, tout en mettant en exergue les potentialités de Madagascar sur le plan socioéconomique. Des potentialités engendrées entre autres, par des ressources humaines et naturelles favorables à l’investissement et une large surface marine potentiellement très riche. Le régime envisage de promouvoir cinq secteurs, à savoir, le textile et l’habillement ; l’agriculture, l’élevage et la pêche ; le tourisme ; les nouvelles technologies, ainsi que le secteur des infrastructures et l’énergie. Après une rencontre avec la diaspora malgache en Italie et en Europe, la délégation présidentielle composée entre autres, des ministres Brigitte Rasamoelina, Ulrich Andriantiana, Ralava Beboarimisa et Henri Rabesahala a assisté à un défilé de mode organisé par la créatrice malgache Mialy Seheno Rakotosolofo. La journée s’est clôturée par un carnaval à travers l’Expo Center de Milan et un « nofon-kena mitam-pihavanana » au pavillon Madagascar.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Vous avez raison, la misère favorise les extrémismes religieux. Mais, c’est précisément parce que Madagascar n’est pas encore touchée par les menées islamistes (encore que… Il y a des signes qui interrogent sur la côte nord-ouest et ouest) qu’il est important de s’en préoccuper dès maintenant. La vitesse de l’islamisation de l’Afrique noire n’a pas été prévue par nos grands stratèges. On en connaît aujourd’hui les effets. Quand je parle d’islamisation (référence à l’extrémisme islamique), je ne songe aucunement à la religion musulmane, religion de paix et de tolérance qui n’a aucune leçon à recevoir des autres religions du Livre. A quoi j’ajoute, au risque de me répéter, que la pratique religieuse est une affaire strictement réservée à la sphère privée et qu’elle ne doit en aucune façon intervenir dans la vie publique (ainsi, par exemple, je n’accepte pas qu’un nouveau président des Etats-unis doive prêter serment sur la Bible).

  2. Notre grand atout c’est l’échantillonnage et nous sommes champion du monde en la matière.

    Une fois qu’on s’achemine vers la production quasi-industrielle, c’est connu de par le monde le « made in M/car ». Pas du tout terrible et çà rend fou furieux.
    Tout çà à cause d’une manque d’appui de développement de nos artisans, d’une absence de structures et d’équipements. Bref une absence de vraie politique artisanale. C’est aussi valable pour d’autres branches de l’économie.

    N’empêche M/car, un très beau pays à vivre si …, a besoin d’être connu par le monde même par les Italiens qui connaissent seulement Nosy Be …

  3. non islamisation???? Nous sommes pas touchés par le djihadisme islamistes et tout ça mais il faut arrêter quoi888
    Les vrais plans à mettre en place s’ils regardent bien avec leurs gros yeux myopes c’est plutôt: sécurité voire autosuffisance alimentaire, insécurité contre les djihadistes (MALASO de tout genre,…) fanatisés, protégés et aidés par l’État lui même..
    Si les américains considèrent la pauvreté profonde à Madagascar comme ALQAIDA ou EI je suis tout à fait d’accord, à 1000% même

  4. Je souhaite que vous ayiez raison. Mais le problème du président Hery est essentiellement à l’intérieur du pays. Les revanchards ne manquent pas ! A l’extérieur, je vous l’accorde, la communauté internationale est pour l’instant derrière lui. Mais, en diplomatie, les faux-culs ne manquent pas et les amis d’aujourd’hui deviendront vite les ennemis de demain. Que les Etats-Unis tiennent à la sécurité côtière du pays et, surtout, à une non islamisation de Madagascar, c’est évident. C’est d’ailleurs une belle carte à jouer pour le président Hery (en son temps, Ravalomanana l’avait tenté). C’était alors compter sans le pouvoir de nuisance de Ratsiraka et de sa petite marionnette Rajoelina, mais aussi sans la volonté de la France d’éliminer un président homme d’affaires qui faisait beaucoup d’ombre aux intérêts français sur la Grande Ile. Depuis la donne géo-stratégique a évolué.

  5. Bonne présentation du Président Hery Rajaonarimampianina à Milan. Une arrivée des investisseurs sera synonyme de développement économique et amélioration de la vie quotidienne malgache

  6. Vous avez
    raison mais L’expo de Milan est une vitrine qui pourrait donner justement un
    coup de pouce au développement de notre pays. Hery
    Rajaonarimampianina est allé là-bas justement pour faire de la publicité pour
    Madagascar. En ce qui concerne les travaux publics, le Chef de l’Etat et son
    équipe ont déjà entamé la réhabilitation de nombreuses infrastructures
    routières. Pour la sécurité côtière, le Président a déjà demandé des échanges
    de compétences avec la marine américaine. La lutte contre l’insécurité est sur
    le point de se faire. Les trafiquants de bois précieux et des richesses de la
    Grande Ile sont traqués actuellement et l’Etat est entrain d’élaborer des
    dossiers solides pour les éradiquer.

  7. Une déforestation dramatique (et je ne parle pas que du bois de rose et du palissandre), des fonds marins ravagés par la pêche industrielle (notamment japonaise), une agriculture aux abois (les ravages, pourtant prévisibles, des crickets), un élevage livré à la guerilla des dahalo qui travaillent pour de gros riches de Tana (parfois même très galonnés…), un tourisme réduit à sa plus simple expression avec plus de 50 % de fermeture des infrastructures hôtelières en cinq ans et des milliers d’emplois perdus… Et je vous passe l’état actuel de l »industriel textile qui fit les beaux jours d’Antsirabe.
    Bref, on peut toujours se rendre à Milan pour tenir des discours et faire des promesses qui n’impliquent que ceux qui les croient. Il serait plus efficace de mettre tout le monde au travail et de refaire les routes (les militaires, colonels compris, manches retroussées, comme des hommes, et comblant les nids de poule… Amusant, non ?).

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.