Municipalité d’Ambositra : Volasoa Andrianarivo du « Fikambanana Mampiray » crédité de 57,29 %

Jacaranda
La candidate Volasoa Andrianarivo sereine et radieuse dans l’attente des résultats officiels. (Photo Anastase)
La candidate Volasoa Andrianarivo sereine et radieuse dans l’attente des résultats officiels. (Photo Anastase)

Selon les résultats provisoires des élections municipales et communales publiés dans la            région d’Amoron’i Mania par la CENI-T, l’on a appris entre autres que pour la municipalité d’Ambositra en particulier, le « fikambanana Mampiray » a obtenu 57,29 % des suffrages exprimés. Le parti HVM et le TIM ont respectivement obtenu 26,65 % et 16,05%. La première et la deuxième place revient donc aux descendantes d’Eve qui sont toutes des mères pour ne laisser que la troisième et dernière place à un père.

Si les résultats provisoires de la CENI-T d’Amoron’i Mania se confirment, ce qui est fort probable, la candidate du « Mampiray », Volasoa qui n’est autre que l’épouse de Hary Andrianarivo, accèderait au poste de première magistrate de la ville. Une élection de proximité qui apparemment ne crée pas de grande surprise dans la mesure où le registre du « sosialimbahoaka » du « Fikambanana Mampiray » dans la ville d’Ambositra et ses environs, s’est accentué et n’est plus à démontrer puisque coté et paraphé longtemps d’avance.

Anastase

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Volasoa Andrianarivo, maire d’Ambositra… Je ne sais combien de « mallettes » cela a pu coûter à son ambitieux mari Hary, mais saluons l’élection d’une femme. C’est, toute opinion politique mise à part, une bonne nouvelle pour Madagascar (qu’il s’agisse d’une femme). La cousine (par son mari) de l’ancien ministre de Ratsiraka, Tantely Andrianarivo, aura sans doute à coeur de développer cette petite cité dont le député est son propre… mari. Comme le monde est petit ! D’autant plus petit que le mari de la maire de Tana, Marc Ravalomanana, tout aussi ambitieux, avait à l’époque permis au cousin Premier ministre d’aller se faire soigner en France plutôt que de purger ses douze ans de travaux forcés pour « détournement de fonds et abus de pouvoir »… Bref, ces dames ont des choses à se raconter. Elles pourront prendre le thé ensemble. Celui de Sahambavy est excellent ! Un peu corsé, mais excellent. Quant à leurs maris… Moi président, toi Premier ministre. Ou l’inverse, allez savoir !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.