Gouvernement : Remaniement en vue

Le rapport de forces qui se joue à Tsimbazaza sera connu dans les prochains jours.
Le rapport de forces qui se joue à Tsimbazaza sera connu dans les prochains jours.

Les yeux de bon nombre d’observateurs se tournent vers Tsimbazaza, dans le courant de cette semaine. En effet, l’on saurait plus sur le rapport de forces qui se joue au niveau de la Chambre basse, dans les prochains jours.

Tsimbazaza est en effervescence, ces derniers jours. La raison, des tractations portant notamment sur le pacte de responsabilité. Sur ce point, les proches du régime ne chôment pas, ils procèdent à la collecte des signatures des partisans au mémorandum pour la stabilité initiée par le président Hery Rajaonarimampianina. D’ailleurs, le HVM tente de mettre en place une Plateforme de la Majorité Présidentielle mais cette fois-ci avec une nouvelle version. Le régime se lance ainsi à la récupération de Tsimbazaza adoptant, à cet effet, une approche individuelle. Feignant d’ignorer, de ce fait, les partis et les groupes parlementaires de la Chambre basse.

Mémorandum. Côté chiffres, la députée de MAPAR II, Kathy, élue dans la circonscription électorale de Mananjary, avance que 70 membres de la Chambre basse ont déjà signé le Mémorandum pour la stabilité. Et ce, entrant dans le cadre du soutien au président Hery Rajaonarimampianina, au gouvernement Jean Ravelonarivo et à la mise en œuvre des programmes de société du régime.  Pour sa part, les initiateurs de la Nouvelle Majorité Parlementaire (NMP) affirment qu’ils ont encore avec eux 95 députés, notamment ceux qui sont à l’origine de la motion de déchéance à l’encontre du gouvernement Jean Ravelonarivo.

Pro-régime. Mais à quoi est dû ce remue ménage ? De source informée, à un remaniement gouvernemental en vue. Et l’on se demande également s’il y aurait un rapport quelconque avec  ce conseil des ministres qui n’avait pas eu lieu mercredi dernier. Ce qui semble confirmer la thèse que le remaniement est imminent. Mais pour l’instant, la bataille se situe au niveau de l’Assemblée nationale, d’un côté les députés pro-régime et de l’autre les députés frondeurs. Dans tous les cas, l’on saurait plus sur le rapport de forces qui se joue à Tsimbazaza, cette semaine. D’ailleurs les résultats des communales seront également connus avant la fin de ce mois. Un autre paramètre que le régime va probablement exploité, étant donné que pour les résultats provisoires, il a raflé plus de 900 de sièges dans ces élections de proximité. Jouant ainsi sur deux tableaux. Toujours est-il que la politique à géométrie variable pourrait être aussi de la partie.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Le Président tend la main et propose, selon les rumeurs encore, un remaniement du gouvernement, les députés frondeurs doivent maintenant collaborer et oeuvrer pour le bien du pays. Mais est-ce trop demander venant d’énergumènes dont l’essence de leur « élection » est le partage de sièges pour être plus près de la caisse de l’Etat?!

  2. Un repêchage? Si on n’a pas la volonté de travailler pour le développement, ce sera inutile de procéder à ce remaniement « FICTIF ».

  3. Techniciens ou politiciens, c’est la bonne VOLONTE de servir pour notre développement qui compte.

  4. nous attendons un ministre technicien pas « un ami » de PM ou du PRM à la pêche

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.