Déclaration de patrimoine : 14 ministres et 62 députés en règle



Jacaranda
Moins de la moitié des membres du gouvernement et des députés ont déposé jusqu’ici leur déclaration de patrimoine à la HCC.
Moins de la moitié des membres du gouvernement et des députés ont déposé jusqu’ici leur déclaration de patrimoine à la HCC.

La déclaration de patrimoine reste une obligation pour les membres des Institutions de la République dont le gouvernement et l’Assemblée nationale. Jusqu’à hier, 14 membres du gouvernement sur 32 ont déposé leur déclaration de patrimoine auprès de la Haute Cour Constitutionnelle. Parmi ces 14 membres du gouvernement figurent le premier ministre Jean Ravelonarivo, le ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé Narson Rafidimanana, la ministre des Affaires Etrangères Atallah Béatrice, le ministre des Finances et du Budget  Gervais Rakotoarimanana, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation Mahafaly Solonandrasana Olivier et le ministre de la Santé Publique Pr Lalatiana Andrianarivo.

Au-dessous de la moyenne. A l’Assemblée nationale, la moyenne n’est pas atteinte. 62 députés seulement sur les 151 se sont acquittés jusqu’ici de cette obligation qui permettra aux contribuables de lutter contre la corruption et l’enrichissement illicite des dirigeants. Le président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy fait partie de ces 62 députés qui se conforment à l’obligation. En tout cas, le dépôt de déclaration de patrimoine reste ouvert à Ambohidahy. D’ailleurs, il n’y a pas que les membres du gouvernement et les députés qui sont tenus de s’y soumettre. Le président de la République, les hauts responsables au niveau des Forces de l’Ordre et les membres des autres institutions sont également soumis à l’obligation de déclaration de patrimoine.

R. Eugène

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Qui comprend cette situation où une obligation n’est pas suivie d’effets, en plus çà concerne nos dirigeants, les membres des Institutions de la République dont le gouvernement et l’Assemblée nationale.
    Et cette obligation de déclaration de patrimoine existe depuis quelques années.
    Pour un simple citoyen comme moi, j’assimile cette déclaration à une déclaration des revenus : un devoir et une obligation .
    Le Fisc va me foutre une majoration et des intérêts de retard en cas de retard de dépôt ou me taxer d’office en l’absence de dépôt.
    Avec Jirama, c’est pire, tout défaut de paiement est sanctionné illico-presto.

    Dommage que çà ne figure pas dans la Constitution et dans les règlements intérieurs de l’Assemblée nationale que ce défaut constitue un « empêchement » d’exercer tout mandat électif et/ou nominatif.

    Le plus grave c’est le mauvais exemple qui vient des Institutions de la République : gouvernement, Assemblée nationale, … et des autres hauts responsables ( Armée, Police, Gendarmerie, … Jirama, Air M/car, …).
    C’est loin d’un flicage …

    A réfléchir …

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.