Marc Ravalomanana : Descente au Magro Ankorondrano, hier



Jacaranda
Le fondateur de l’empire Tiko est descendu sur place pour constater de visu la réalité.
Le fondateur de l’empire Tiko est descendu sur place pour constater de visu la réalité.

Le groupe Tiko est prêt à payer les arriérés que ce dernier doit envers l’Etat. A entendre l’ancien président, la réouverture de Tiko est pour bientôt.

Le fondateur de l’empire Tiko, Marc Ravalomanana, est descendu, hier, au Magro Ankorondrano. Et ce, pour superviser les travaux de nettoyage de ce site sur lequel se trouvent les ruines du magasin Magro, victime d’un incendie et de pillage durant les événements de janvier 2009, plus précisément le 26 janvier, qualifié de lundi noir. Cette action de nettoyage du site fait suite au processus entamé en vue de la réouverture du groupe Tiko dans tout Madagascar. En effet, comme il l’a annoncé lors de son retour de la Réunion, Marc Ravalomanana a envoyé une lettre en date du 28 août 2015 au président Hery Rajaonarimampianina, pour lui faire part de la volonté du groupe Tiko de payer les arriérés que ce dernier doit envers l’Etat. Des arriérés fiscaux et douaniers qui s’élèvent à 200 milliards d’ariary.

Collaboration. Lors de cette descente à Ankorondrano, le fondateur de l’empire Tiko a déclaré que « la réouverture de Tiko répondra favorablement à l’esprit des décisions rendues par la dernière réunion de la SADC, lesquelles décisions tendent vers le développement de l’industrialisation dans les pays membres de cette communauté économique régionale ». L’ancien président de la République a aussi souligné que « la collaboration avec l’Etat permettra de relancer le développement de l’industrie à Madagascar et donnera des opportunités d’emplois aux Malgaches. Le groupe crée également de la valeur ajoutée pour le pays et il contribuera à la réalisation du PND, programme du gouvernement malgache. Laissons de côté les orgueils et animosités personnels, il faut faire développer Madagascar. Je suis confiant et j’espère que Tiko contribuera à l’épanouissement de notre économie nationale. J’ai rencontré beaucoup de partenaires et j’ai aussi rencontré les représentants de la communauté internationale dont ceux de l’Union africaine, de l’Union européenne de l’Afrique du Sud, des Etats-Unis et autres ».

Recueillis par Dominique R.

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. Kely dia Kely ny finoako hisokafany tiko avant 2018!! Asa aloha fa dia ho hita eo

  2. A partir du moment que Ravalomanana se débarrasse, petit à petit, de ses entraves politiques et fiscales, Hery Rajaonarimampianina et les autres se sont complétement gourés dans leurs calculs politiques et doivent revoir toute leurs stratégies.
    Le Tim a bel et bien affirmé son indépendance :
    – depuis la présentation de sa candidate à la Mairie d’Antananarivo,
    – le silence assourdissant de Ravalomanana vis-à-vis de ses députés lors des votes de l’Assemblée nationale sur la motion de déchéance du Président de la République suivie de la motion de censure au gouvernement … Ce qui a rendu Rivo Rakotovao fou furieux. Y a de quoi …
    L’ambiguïté des derniers propos de Guy Rivo Randrianarisoa est claire. Le Tim soutient Hery Rajaonarimampianina par principe mais le Tim n’a nul besoin du HVM et de qui que ce soit …
    Ravalomanana, en déclarant éponger ses dettes fiscales, confirme l’indépendance de Tim … et prépare l’élection présidentielle de 2017 avec tous les moyens dont il dispose.
    Là, c’est une autre procédure … comme le financement des campagnes électorales : à commencer par la mise en place de nouvelle commission électorale …

  3. Enfin Ravalomanana et Tiko confirment et reconnaissent ses dettes fiscales. C’est génial ! Non ?
    Tant mieux pour l’Etat et personnellement pour Ravalomanana qui rentre dans sa « bonne moralité » avant de se présenter à l’élection présidentielle de 2017.
    N’empêche, on ne sait pas exactement de son amnistie politique qui se concrétise par son arrivée cavalière à M/car et sa liberté de mouvements dans des actions politiques. Bref, selon le principe juridique « qui ne dit mot consent », Ravalomanana a bénéficié de l’amnistie politique, est libre de tout, une fois ses dettes fiscales acquittées.
    Et, il pourra se présenter en bonne et due forme à la candidature de 2017.

    Les 200 milliards d’Ariary, c’est ce qu’il devait normalement et qu’il cherchait à « effacer » par la prescription, l’amnistie … Soyons honnête et franc, n’importe qui se serait comporté comme lui … Tout le monde veut se soustraire au Fisc alors que c’est une obligation, un devoir, des droits et surtout … la LIBERTE.

    Qu’on le veuille ou non, Ravalomanana est, en écoutant les conseils de la Communauté internationale, « redevenu » un citoyen idéal : il est à jour avec les impôts, il veut investir, créer des emplois, …
    Ses défauts … la mégalomanie qu’il doit s’en débarrasser le plus vite possible.

    La suite, libre à chacun d’apprécier.

  4. · Edit

    On ne peut plus attendre, TIKO paie ses dettes et l’Etat dédommage les destructions de TIKO, MAGRO, et MBS …. Il y aura un nouveau offre d’emploi. Et le fait que qu’il y a du travail, l’insécurité diminuera au fur et à mesure. La stabilité sociale revient petit a petit, et leader peut se redresser . Que veut de plus le peuple ? Mais on attend toujours la décision de l’état, pour ne pas dire, la décision de hery rajao. Pour cette ouverture. On sait maintenant, que outre le payement des dette de TIKO? Rajao veut plus, un soutien infaillible du TIME jusqu’en 2018….. Or tout le monde sait que rajao veut juste neutraliser le MAPAR avec le TIM, mais n’a aucune intention de suivre le même chemin politique. A ce jeu, l’un des TIM, HVM, ou MAPAR va se casser méchamment les dents en 2018.

  5. manana an izany hevitra handoa trosa zany moa ko naona no zao vao taitra e, nefa raha ny olona tsotsa no tsy mahaloa hetra d mahita fahoriana tanteraka.

  6. · Edit

    Ny ankamaroan-tsika malagasy dia kamo. Antony : ny ataon(ny mpitondra tsy mihevitra ny maro an’isa fa rehefa nahazo seza dia mifikitra eo tsy te-hahalala. Izany fampandrosoana izany dia ny ho ao am-paosiny no laharam-pahamehany, Aiza lay famoronana asa ho an’ny rehetra toa laza masaka fotsiny ?

  7. On ne saurait mieux dire. Halte aux jalousies et aux luttes intestines d’une infime minorité de la population. Madagascar doit relever la tête et, pour cela, retrousser ses manches et se mettre au travail.

  8. Il est plus qu’indispensable que les malgaches pensent maintenant à la création de « RICHESSES ». Il faut laisser de côté les zizanies politiques vaines qui font entrave à la relance économique du pays. Il nous faut pour l’heure de création de: valeurs ajoutées, emplois, … Tous les investisseurs tant bien nationaux qu’internationaux sont les bienvenus, pour collaborer ensemble au développement du pays.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.