Associations pédagogiques : Contre la politisation de l’affaire Jean Pierre

Jacaranda

Suite à l’affaire Jean Pierre, les associations pédagogiques au sein de l’université d’Antananarivo ont apporté leur point de vue. Il s’agit, entre autres, du FMSA, AESTC, AEDECOUA et de l’AEFLSH. Elles revendiquent notamment la reprise des cours, et ce, dans la crainte d’une année blanche. Dans cette déclaration, elles sollicitent ainsi les professeurs de la dite université et les dirigeants à prendre les dispositions qui s’imposent pour la reprise des cours dans les meilleurs délais. Et ce, ont-elles souligné, malgré les efforts fournis par le pouvoir central pour essayer de résoudre le problème. Ces associations sont également contre ceux qui seraient tentés de politiser cette affaire. Par ailleurs, des étudiants soupçonnent aussi qu’on aurait l’intention de remplacer Jean Pierre par un autre étudiant. Motif avancé, le premier n’est pas vraiment le leader du mouvement estudiantin.

Recueillis par Dominique R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.