Mahazoarivo : Des parlementaires français chez Ravelonarivo

Le PM Ravelonarivo, avec la délégation parlementaire française.
Le PM Ravelonarivo, avec la délégation parlementaire française.

Le Premier Ministre Jean Ravelonarivo a reçu, hier au Palais de Mahazoarivo une forte délégation de parlementaires français et du Care International, accompagnée par la nouvelle Ambassadrice de France à Madagascar,  Véronique Vouland-Aneini.

Sous le thème « Le changement climatique à travers les yeux des femmes », cette mission parlementaire à Madagascar s’inscrit notamment dans les préparatifs de la Conférence mondiale sur le Changement climatique (COP21) qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 11 décembre. CARE International, avec le soutien de la fondation Bill et Melinda Gates, a organisé cette visite d’étude sur terrain pour des parlementaires dans le dessein de mener, par la suite, des sensibilisations en amont auprès des décideurs internationaux concernant les enjeux liés au changement climatique et au développement. « Les constats sur terrain permettront d’appréhender concrètement les impacts des changements climatiques sur les populations et les communautés, et de mettre en évidence les défis et solutions développées par divers acteurs comme la société civile, les municipalités, les régions, … » a expliqué Jean-Luc BLEUNVEN, député du Finistère et membre de la Commission des Affaires étrangères.

Le premier ministre Jean Ravelonarivo a profité de cette occasion pour annoncer qu’il est primordial à ce que l’évolution positive en termes de moyens engagés dans la lutte contre le changement climatique soit orientée non seulement vers des dispositifs d’atténuation, mais surtout vers des solutions d’adaptation de la population au contexte.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Juste pour souligner en passant que le « dépité » vazah n’exige pas de 4×4 V8 + un appartement à 200 Mga pour accomplir son devoir de solombavam-bahoaka!!!

    C’est très instructif comme échange. Bravo Mr, Mme!

  2. Vous avez parfaitement raison. Ne nous fâchons pas pour si peu dans un océan de bêtises et de gabegies. Bien à vous.

  3. néo-colonisation en cours …rajakom-bazaha !

  4. Ne nous engueulons pas sur cette broutille , premièrement une personne est contente c’est le 1er ministre car comme tout politique voir sa « binette » est primordial, je sais lire et ne retire rien et pour ce qui concerne la charité chrétienne à par le père Pedro à MADA ,ne pas compter sur les « croyants » à TANA (voir les cathos et ce FJKM),les Karana font beaucoup plus ?, je dis stop car mon anticlérical prend le dessus et vous salut fraternellement.

  5. Apprenez à lire, SVP. J’assume ce que j’écris, pas les interprétations que certains en font. Je n’ai absolument pas dit que c’était les Malgaches qui payaient le voyage des députés français. Je suggère simplement, cher athée, que la simple charité chrétienne exigerait un peu plus d’esprit de partage (d’où le prix du billet offert à une famille malgache pauvre ou très modeste). Enfin, lorsque je dis que cette gabegie ne durera pas, j’évoque simplement un vieux rêve humaniste : celui d’une société (planétaire !) plus juste, plus égalitaire, et moins égoïste. En France, comme à Madagascar, les députés ne pourront indéfiniment se placer au-dessus des lois, du bon sens et du devoir. Bien à vous.

  6. Oui , il est vrai que les parlementaires Français ne sont pas a plaindre mais, à ce que je sache c’est bien le con…tribuable français qui règle leur « plaisanterie » et pas le Malgache ?,vous en savez des « choses » !, si je lis bien et en vous suivant normalement il y aura du changement concernant le « blé » que les parlementaires français perçoivent ,étant athée je dirais ; »mon dieu » si cela pouvait ce réaliser mais, Bernique !!!.Réveillez-vous cela ne coute RIEN à Madagascar et vous savez ou passe l’argent envoyé à MADA ,certainement pas et malheureusement pour les familles malgaches , d’accord sur cette conclusion?. Bien à vous .

  7. Les députés (français) en promenade… La justification donnée par le député breton Jean-Luc Bleunven est une bouillie insipide. En trois clics sur internet, il pourrait en connaître plus sur la déforestation (par exemple), à Madagascar comme ailleurs (car le sujet est la planète face au changement climatique). La gabegie continue. Avec un seul billet d’avion Paris-Tana, aller-retour, une petite famille modeste avec quatre enfants pourrait vivre correctement durant plus d’un an. Profitez bien, chers députés, cela ne durera pas !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.