Stabilité politique : Entente entre le président, les députés et le gouvernement



Jacaranda

Les trois parties se sont mises d’accord sur la nécessité d’asseoir la stabilité à l’Assemblée nationale durant la session extraordinaire du Parlement.

Le président de la République Hery Rajaonarimampianina a quitté samedi soir le pays avec l’assurance que tout ira bien sur le plan politique après son retour de la 70e Assemblée Générale des Nations Unies. Surtout son absence au pays coïncide avec l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale qui va débuter ce jour à Tsimbazaza. En effet, le chef de l’Etat a rencontré samedi dernier à Iavoloha d’une part, quatre membres du gouvernement dont entre autres le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mahafaly Solonandrasana Olivier, le ministre des Postes et de la Télécommunication Neipatreky Rakotomamonjy ainsi que le ministre de l’Enseignement Professionnel Benjamina Ramanantsoa, et d’autre part cinq députés dont Laisoa Jean Pierre dit Jaovato ( élu à Antalaha), Freddy Mahazoasy (vice-président de l’Assemblée nationale pour la province d’Antsiranana), Helson Erafa Bresson (vice-président de l’Assemblée nationale pour la province de Toliara) et Andrianjaka Samson Goulzar (élu à Ampanihy Ouest).

Nouvelle majorité. Bien que rien n’ait filtré du déroulement de la rencontre, des indiscrétions ont permis de savoir que le président de la République a évoqué les questions relatives à la formation d’une nouvelle majorité présidentielle, une majorité soudée derrière le programme du président de la République qui est le Plan National de Développement. D’après toujours nos sources, une entente a été trouvée entre les trois parties. Cette entente ou ce « deal » qui va asseoir la stabilité politique sera à respecter par les parties concernées durant la session extraordinaire de l’Assemblée nationale qui aura comme ordre du jour unique, l’examen et l’adoption du projet de loi sur la nouvelle CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante). Ce « deal » serait notamment utile durant la deuxième session ordinaire du Parlement pendant laquelle les députés seront appelés à adopter le projet de Loi de Finances Rectificative 2015 et le projet de Loi de Finances 2016. Puisqu’il s’agit des projets de loi organiques, leur adoption requiert le vote positif de deux tiers des membres de l’Assemblée nationale.

Course contre la montre. Visiblement, une course contre la montre est enclenchée du côté de l’Exécutif. La saisine par la CENI-T (Lettre n°1684-CENIT/2015 du 23 septembre 2015) du président de la Haute Cour Constitutionnelle sur la constation d’un cas de force majeure permettant la tenue des élections sénatoriales pendant la saison des pluies entre dans ce cadre. Dans sa décision n°29-HCC/D3 du 26 septembre 2015, la HCC a constaté ce cas de force majeure. Cela veut dire que si le projet de loi relatif à la mise en place de la CENI est adopté durant la session extraordinaire de l’Assemblée nationale qui va s’ouvrir cet après-midi à 15h, les Sénatoriales pourront se tenir vers la fin du mois de décembre, et ce en respectant le délai de 90 jours requis pour la convocation des « grands électeurs » qui sont les maires et les conseillers communaux. Bref, l’Exécutif veut aller plus vite dans la mise en place des institutions de la République.

R. Eugène


Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Au moins c’est une bonne voie vers leur guérison si je puis dire.

  2. Entente ou combine ???

  3. L’ont-ils vraiment repris?! En tout cas, on peut dire qu’il y a amélioration concernant la crise institutionnelle. La cohabitation entre ces trois institutions est fondamentale pour le bon déroulement des affaires du pays… Le peuple vit dans des conditions tellement misérables! J’espère qu’il n’y a plus que le président qui pense que la stabilité est necessaire, puisque les fauteurs de trouble courent toujours… les rues!

  4. Ce n’est pas trop tôt. Le Président Hery Rajaonarimampianina a sollicité les députés depuis bien longtemps. Heureusement que ces derniers ont repris leurs esprits.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.