Nouvelle majorité présidentielle : Pas de chèque en blanc pour le gouvernement

Les représentants du peuple à l’Assemblée nationale n’ont pas donné un chèque en blanc au gouvernement Ravelonarivo.

85 députés ont voté pour le projet de loi du gouvernement sur la mise en place de la CENI. La conclusion a été vite faite : ces 85 députés forment la nouvelle majorité présidentielle à l’Assemblée nationale. Les députés du HVM, du TIM, du Mapar II et III ainsi que du MMM I composent avec les Indépendants cette nouvelle majorité. Hier dans son allocution, lors de la cérémonie de clôture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, le président Jean Max Rakotomamonjy voulait faire comprendre que les 85 députés n’ont pas donné un chèque en blanc au gouvernement. « En votant le projet de loi sur la CENI, les députés ont surpassé la divergence des points de vue en faisant primer l’intérêt du peuple malgache et de la Nation. », a déclaré l’homme au perchoir. Avant de s’adresser au gouvernement : « Il est grand temps pour le gouvernement de s’attaquer aux problèmes quotidiens du peuple malgache. Continuez vos efforts. Les Malgaches veulent du résultat palpable. » Jean Max Rakotomamonjy n’a pas ignoré les partenaires techniques et financiers de Madagascar : « Je demande aux partenaires techniques et financiers d’agir sans attendre pour le redressement de notre pays. »

Blocage. Poursuivant son interpellation à l’endroit du gouvernement, le président de l’Assemblée nationale a demandé à l’Exécutif de mettre en place le plus vite possible la nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante. « Les députés ont pris leur responsabilité. Nous avons prouvé pendant la session extraordinaire que nous ne sommes pas le blocage dans le pays. », a déclaré Jean Max Rakotomamonjy. A rappeler que le gouvernement Ravelonarivo est en train de relever les défis de la deuxième série du RRI (Rapid Results Initiatives). La note du gouvernement n’était pas mauvaise à l’issue de la première série. En tout cas, force est de constater que le remaniement du gouvernement ne figure pas parmi les priorités du président de la République Hery Rajaonarimampianina.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Vu la situation, il est vraiment malvenu de changer de gouvernement qui a déjà du mal à avoir des résultats. Au moins, le gouvernement en place a déjà une approche des dossiers, des urgences et priorités. Il lui manque probablement une coordination, une mutualisation.
    Si tout se passe bien, l’Assemblée nationale ne mettra plus les bâtons dans les roues de l’Exécutif sur le restant du mandat. Ainsi le Sénat ne sert plus qu’à une chambre d’enregistrement.

  2. Jean Max le champion des malettes et du retournement de veste !!! Le retour dans la société civile tôt ou tard serait un calvaire !!!

Poster un commentaire