Sortie de crise : Atallah Béatrice et Fatma Samoura primées

Jacaranda
L’ancienne présidente de la CENI-T recevant hier son trophée.
L’ancienne présidente de la CENI-T recevant hier son trophée.

S’il y a deux personnalités qui ont marqué le processus de sortie de crise à Madagascar, c’est Atallah Béatrice, présidente de la CENI-T à l’époque, et Fatma Samoura, numéro Un du PNUD à Madagascar. Hier, en marge du lancement de la Semaine des Nations Unies, ces deux dames ont reçu des trophées, en reconnaissance des efforts qu’elles ont accomplis.  « Je ne m’attendais pas du tout à cela. », a réagi Fatma Samoura. Avant de se tourner à l’ancienne présidente de la CENI-T : « C’est le résultat de votre bataille, de votre combat. » Dans sa brève allocution, l’actuelle ministre des Affaires Etrangères Atallah Béatrice de déclarer : « Je dédie ce trophée à ma fille et à mon mari, ma famille, la CENI-T et ses démembrements ainsi qu’à tous les Malgaches qui sont les vrais vainqueurs du processus de sortie de crise. » Le chef de la diplomatie malgache a profité de la cérémonie de remise de trophée d’hier pour lancer un appel à tout un chacun à contribuer à la tenue du Sommet de la Francophonie à Madagascar en 2016.

R. Eugène

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Après les colloques, les réunions tous azimut, les déjeuners de travail, les séminaires, les réunions pour une réconciliation bidon, voici venu le temps des auto-congratulations.

    C’est vrai qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, alors, pourquoi s’en priver ?

    J’ai beaucoup apprécié « la surprise » des deux lauréates empreintes de modestie ! Je suppose qu’elles ont pleuré (un peu) comme il se doit dans ce genre de cérémonie.

    C’est vraiment du spectacle dans les hautes sphères du pouvoir si on analyse bien le petit discours : c’est le Madagasikara Awards ?

    Madagasikara got talent 🙂

  2. No comments. Du n’importe quoi et du jamais vu. Ou est cette sortie? Les 22 M de Malagasy connaissent tres bien c’est quoi la CRISE.

  3. Bien dit, la route est encore longue et il faudra s’armer de courage, de volonté et surtout de moyens pour arriver à une situation confortable de la Grande Ile. Hery Rajaonarimampianina doit agir rapidement et avec efficacité.

  4. Effectivement, cette victoire, on le doit à tous les malagasy. Mais la guerre n’est pas encore finie, il faut encore réunir les forces pour le redressement du pays, suivant les pas du PRM

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.